Accueil  >  Bouffe & Godet(s)  >  Foodporn

La Grande Bouffe, pour acheter son repas d'après confinement au restaurant

Lucie Delorme 2 min de lecture
06 avr. 2020, Foodporn

Partager cet article

Partager cet article

Parfois, la nuit, vous rêvez d'un burger juteux, dégoulinant de sauce, plein de cheddar et de bacon, servi avec des frites maison cuites en double cuisson à la graisse de bœuf ? On peut peut-être vous aider à vous projeter dans l'après confinement : des restos lillois ont lancé la Grande Bouffe, une plateforme pour réserver et payer son repas d'après. Ca les aide à tenir le coup, et ça permet de patienter en fantasmant sur du foodporn concret.

Sur La Grande Bouffe, vous payez le repas que vous commanderez une fois le confinement fini. Voilà, c'est le seul et unique principe de cette plateforme lancée ce lundi matin par les patrons de Papà Raffaele, du Comptoir Volant et leur agence de com' survoltée Nash & Young. "C'est Martin, de Papà Raffaele, qui a eu l'idée, raconte César, du Comptoir Volant. Dans ce marasme, dans cette déprime, quand Martin nous a excités avec cette idée, on a été chauds tout de suite." Et voilà, La Grande Bouffe est sortie.

"C'est vraiment un projet collaboratif, qui nous permet de nous serrer les coudes." Ca aide les restos à tenir le coup financièrement, en attendant de pouvoir reprendre du service et redresser la barre d'une année économiquement bien merdique pourrie.

Des réducs et des cadeaux

Bien sûr, vous gagnez à participer à l'opération, puisque vous bénéficiez de 10% sur la note. Et à partir de 50 euros, vous avez un cadeau. "On est en train de créer des goodies en souvenir de La Grande Bouffe", annonce César. Pour le moment, trente-quatre établissements participent à l'opération. Rozó cohabite sans problème avec Bernard et Léon, le Mother ou encore La Famille. "C'est très varié, mais ce ne sont que des restos qui partagent les mêmes valeurs." Des valeurs autour de la bonne bouffe maison et authentique. "Ce n'est pas figé, précise César. D'autres peuvent nous rejoindre, il faut juste qu'ils soient cooptés par un resto déjà partenaire."

"Que ce soit bien clair, insiste César, les gens ne font pas une donation. Ils achètent en avance un repas qu'ils feront plus tard." Les établissements seront libres d'organiser des soirées spéciales Grande Bouffe ou d'accueillir les gens sur réservation, comme d'habitude. "C'est clair que ceux qui auront réservé leur repas via la Grande Bouffe, on aura tous envie de les serrer dans nos bras."

Pour commencer à saliver, la plateforme est opérationnelle.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Début juin, 16 chefs de renom vont cuisiner à Grand Scène

Aurore Garot, 2 min de lecture
15 avr. 2024 Foodporn


À Lille, la pizzeria Lou ouvre un nouveau spot italo-americain fin mai

Aurore Garot, 2 min de lecture
15 avr. 2024 Foodporn


Fin avril, Mickaël Braure ouvre un Spot de copains en plein air à côté de Rillons

Aurore Garot, 3 min de lecture
11 avr. 2024 Foodporn Bars


article écrit
par Lucie Delorme

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact