Accueil  >  Sueur

Vous avez un vélo ? Prêtez-le à un soignant pour qu'il aille bosser en sécurité

Lucie Delorme 2 min de lecture
04 mai 2020, Sueur

Partager cet article

Partager cet article

Sur la selle de votre vélo, une petite couche de poussière témoigne de son immobilisme forcé. Vous ne pouvez pas le sortir, et de toute façon, vous n'en avez peut-être pas envie. Il peut cependant servir à quelqu'un qui en a vraiment besoin. La plateforme lilloise ShareAthlon met en relation propriétaires de biclous et ceux qui sont en première ligne contre le Covid-19.

ShareAthlon n'avait pas pour objectif d'aider les soignants à se rendre au travail en sécurité. Mais avec la crise qui nous traverse, la plateforme s'est trouvé une nouvelle mission. "On a tous des vélos qui prennent la poussière à la cave, raconte le fondateur Clément Hostache. Un vélo roule en moyenne une fois par an, c'est un truc hallucinant." En 2016, alors qu'il travaille chez B'Twin, il commence à se dire qu'il y a peut-être plus de solutions à imaginer pour rendre le sport accessible à tous. "On peut faire autre chose que vendre des vélos, on peut imaginer un système de prêt ou de location..."

Début 2019, il déménage de Décathlon à Euratechnologies pour faire incuber son idée de ShareAthlon. "C'est la logique de prêt qui m'intéressait. Je voulais un projet engagé autour de la solidarité." Voilà, ça c'est pour l'histoire de la création de la plateforme, gratuite pour les utilisateurs au demeurant. Pour ce qui est de l'actualité, on y vient.

La première ligne à bicyclette

"On pensait qu'on allait être un peu inutiles avec le confinement, mais en fait, il y a quelque chose à faire pour aider les soignants", et plus globalement ceux qui sont en première ligne. Clément créé l'opération Solidarité covid, qui permet à ceux qui en ont besoin et qui souhaitent éviter les transports en commun de se faire prêter un vélo ou une trottinette. "Il y avait une dame qui marchait 40 minutes pour aller travailler dans un atelier qui fait des masques." Un vélo prêté, et c'est un morceau de journée facilité.

L'opération est simple comme bonjour : si vous avez un vélo à prêter, vous allez l'enregistrer sur la plateforme. Si vous aimeriez emprunter un vélo, vous allez voir ce qu'il y a de dispo sur la plateforme. "On a un système de messagerie qui permet aux gens d'être mis en relation très facilement. Ils se donnent rendez-vous, s'entendent sur la durée du prêt..." Et puis c'est tout, il n'y a plus qu'à. Tout est gratuit pour les particuliers. "Et on ne revend pas les données personnelles", précise Clément.

La plateforme se rémunère en proposant de créer des espaces de partage au sein des entreprises. "C'est un peu un carré VIP dans une boite de nuit."

Pour prêter ou emprunter, on vous renvoie sur le site de ShareAthlon.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Un magasin éphémère de maillots de sport vintage va ouvrir ce samedi dans le Vieux-Lille

Margot Hoornaert, 1 min de lecture
13 juin 2024 Staïle Sueur


Nos événements coup de cœur du festival URBX à Roubaix

Aurore Garot, 3 min de lecture
13 juin 2024 Festival Sueur


Les terrains de beach volley du Lac du Héron sont rouverts pour la saison

Margot Hoornaert, 2 min de lecture
01 juin 2024 Sueur


article écrit
par Lucie Delorme

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Foodporn

Bars

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact