Accueil  >  Bouffe & Godet(s)  >  Foodporn

La plateforme coopérative Lille.Bike se lance dans la livraison de repas

Justine Pluchard 0 min de lecture
16 oct. 2020, Foodporn

Partager cet article

Partager cet article

Oui, oui vous avez bien lu. On parle bien de vous faire livrer de bons petits plats chez vous mais sans passer par l'une des plateformes qu'on connaît tous. Celle dont on vous parle ici est locale et coopérative avec cinq coursiers amoureux du vélo et payés correctement. "On veut simplement prouver qu'il existe un système alternatif où tout le monde y retrouve son compte." Pierre est sociétaire de la coopérative Baraka à Roubaix et depuis lundi, cette dernière propose à ses adeptes de se faire livrer chez eux leur plat du midi. Pas via Deliveroo, ni par Uber Eats mais par Lille.Bike. Depuis 2015, cette coopérative réunit quelques livreurs du coin qui parcourent la métropole lilloise pour livrer des colis, des fleurs ou encore des livres. Grâce à Optéos, une autre coopérative d'entrepreneur.e.s basée à EuraTech', les coursier.e.s à vélo peuvent avoir un réel statut, se payer décemment et obtenir ce que beaucoup de livreur.se.s auto-entrepreneur.e.s ne peuvent s'offrir. Comme des congés payés, une mutuelle ou encore des cotisations retraite ou chômage. https://www.facebook.com/lillepointbike/posts/3582440008435118

Cycle vertueux

"On défend clairement un modèle avec des valeurs autant sociales qu'écologiques, explique Pablo, l'un des livreurs de Lille.Bike. Pendant le confinement, on a eu une grosse hausse d'activité et on s'est dit qu'il fallait accélérer et augmenter l'offre pour prouver qu'il y a moyen de faire autrement." Et ça passait par un secteur qu'ils n'avaient pas encore eu le moyen d'explorer : la livraison de repas. Pas facile de se positionner face à Uber Eats, Deliveroo ou encore Just Eat. Mais Lille.Bike a rejoint en septembre le réseau de CoopCycle, une troisième coopérative qui, elle, a lancé une application pour justement devenir "l'anti-Deliveroo" en rendant le pouvoir aux livreur.se.s, tout en restant totalement accessible aux restos qui fonctionnent à l'économie sociale et solidaire. Voilà comment Baraka à Roubaix et le Café Citoyen à Lille sont devenus les premiers adhérents à ce nouveau projet. "C'est aussi un pari pour nous, avoue Pierre de Baraka. Mais on y croit et on se dit qu'en nous voyant faire, d'autres autour de nous y adhèreront." Pour l'instant, ils sont cinq livreurs chez Lille.Bike mais le but est bien évidemment de se continuer à renforcer l'équipe quand la sauce aura pris du côté de la restauration. "On n'arrive pas encore à se rémunérer car cette activité vient de démarrer et on n'a pas encore beaucoup communiqué dessus. Mais on sait qu'on peut suivre l'exemple d'Olvo à Paris ou des livreurs bordelais, explique Pablo. Pour Marian, ancien livreur chez les grosses plateformes, il n'y a pas photo : "Ici, il y a une véritable solidarité entre livreurs et avec Optéos, on n'est plus perdus administrativement. Et puis, quand on voit les restos pour lesquels on livre, qui ont de vraies valeurs, ça valorise d'autant plus ce qu'on fait."

Trois des livreurs de Lille.Bike : Marian, Foulques et Pablo.

Quand il dit "ici", Marian parle de la coopérative mais aussi du lieu où ils peuvent désormais se réunir dans le Vieux-Lille. C'est dans le sous-sol d'une ancienne école de la rue Maracci qu'ils descendent de selle entre deux livraisons. Ils n'y sont pas seuls d'ailleurs : il y a l'asso de triporteurs Les Boîtes à Vélo, un atelier de réparation ouvert depuis début septembre et encore plein d'autres amoureux du vélo. Pas mal de travaux vont être entrepris, notamment pour créer des cuisines pour les triporteurs qui font de la restauration. Et bientôt, on pourra donc vous faire une visite de ce qui s'appellera le Hangar, futur temple de l'activité solidaire, ¨gourmande, écolo et cycliste du Vieux-Lille. #teasing Pour commander vos repas au Café Citoyen ou à Baraka, ça se passe ici. Pour vous, le coût de la livraison est de 3,60€ et il peut y avoir des minimums de livraison demandés par les restos pour retomber sur leurs pattes (26€ pour Baraka par exemple). Pour télécharger l'appli CoopCycle directement sur votre portable, c'est ici pour IOS et pour Androïd. 
Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Ce week-end, Florent Ladeyn (re)cuisine des burgers 100% locaux à Wazemmes

Aurore Garot, 2 min de lecture
26 fév. 2024 Foodporn


On a (enfin) la date d'ouverture de Chaud Bouillon à Fives Cails

Aurore Garot, 2 min de lecture
23 fév. 2024 Foodporn On sort ?, Vert et Solidaire, C'est green


Kitchen Market : qu'est-ce qu'on y mange en ce moment ?

Lola Pierkot, 6 min de lecture
20 fév. 2024 Bouffe & Godet(s) Foodporn


article écrit
par Justine Pluchard

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact