Accueil  >  Culturons-nous  >  Dans la rue

Les dix nouvelles œuvres street-art à aller contempler à Roubaix

Justine Pluchard 0 min de lecture
18 oct. 2020, Culturons-nousDans la rue

Partager cet article

Partager cet article

Comme chaque année, le #XU, A.K.A le festival roubaisien des cultures urbaines, qui a lieu en septembre, laisse derrière lui une foule de fresques à travers la ville. On est allé les découvrir pour vous. 

RemyCo à l'Epeule

L'atelier d'artistes de Roubaix est venu customiser l'épicerie solidaire Mélissa du quartier de l'Épeule. Pour aller la contempler, c'est au 48 rue de Wasquehal. Et pour découvrir le travail du collectif RemyCo, c'est ici.

Pierre Fraenkel au collège Sévigné

Oui, la façade d'un collège aussi peut devenir le terrain de jeu d'un street-artist. Ce n'est pas la première fois qu'un établissement scolaire roubaisien participe au #XU et ce n'est pas non plus la première participation de Pierre Fraenkel qui était déjà passé par Roubaix. Baptisée "La marquise", cette œuvre est ce qu'on appelle une anamorphose. C'est à dire qu'elle peut paraître incomplète ou déformée mais il suffit de trouver le bon point de vue pour qu'elle se révèle. On ne l'a pas prise en photo en entier pour vous laisser vous même le soin de vous amuser à dénicher le bon spot sur place. Un indice ? C'est un motif art déco des années 20. C'est à voir au 20 rue Jules-Deregnaucourt. Et pour découvrir Pierre Fraenkel, c'est par

C215 au Sarrail

C'est sur un grand mur de briques du parking Sarrail que Christian Guémy, alias C215, est venu souffler son art. Remake d'une fresque qu'il avait réalisée à Oslo et aujourd'hui détruite, "Le Souffle" est un portrait gigantesque et coloré de femme. C'est à admirer au parking Sarrail, côté rue des Fabricants. Et le travail de C215 est à admirer par ici

Le collectif Renart à la ferme du Trichon

On ne va pas vous faire l'affront de présenter le collectif Renart dont fait partie pi80, DanyBoy, Lady Alezia ou encore Logick. Ces street-artists lillois sont venus réaliser l'une des œuvres les plus monumentales et colorées de cette édition 2020 sur un lieu qu'on apprécie particulièrement chez Vozer : la ferme du Trichon. Un lieu qui sent bon l'agriculture urbaine et circulaire à deux pas de la coopérative Baraka. La ferme du Trichon, c'est au 20 rue Sébastopol et pour vous refaire un peu toutes les œuvres du Collectif Renart, c'est ici

Benjamin Duquenne et Nean au Tennis Club

C'est sur la façade arrière du Racing tennis club de Roubaix que Benjamin Duquenne et Nean (qui ont déjà deux fresques à leur actif pour le #XU) sont venus parler des mutations des sociétés. Baptisée "Mutuabilty", cette fresque a également été réalisée avec l'aide de jeunes d'Horizon9, une asso de prévention et d'éducation spécialisées. C'est à découvrir à l'angle des rues Louis-Braille et Chemin-Neuf. Et Benjamin Duquenne est à suivre ici. Nean c'est

Roobey aux Trois-Ponts

Pour être tout à fait juste, on vous parle ici d'une œuvre de Roobey feat six ados du centre social des Quatre-Quartiers. Ensemble, ils sont repeints et "pochés" ces motifs de wax pour rendre les lieux bien plus colorés. C'est beau, ça pète, et des motifs de tissu dans l'ancienne capitale du textile qu'est Roubaix, ça fait tellement sens. Pour en prendre plein les mirettes, direction la rue de Tournai. Et pour voir le travail de Roobey, c'est

Lada Neoberdina au parc de la teinturerie

On continue sur le textile mais là on va plus faire dans la dentelle. Non, déso, dans la broderie en fait. L'artiste russe Lada Neoberdina a profité de son expo à la Manufacture pour réaliser son XX XY Broderie, une magnifique œuvre au point de croix. C'est à admirer au parc de la teinturerie, au Pile, 41 rue de Leuze. Et Lada Neoberdina est à suivre ici

Ouroboros à la salle Deville

Le pochoiriste lillois est venu rendre hommage ici à Mamadou N'Diaye, connu pour être l'un des premiers Africains à venir s'installer à Roubaix. Il est aussi connu pour être marin, boxeur, chiropracteur et surtout résistant. Son portrait en vitrail est exposé aujourd'hui à la Piscine de Roubaix et il a donc désormais un hommage directement dans la rue. Pour aller le contempler, il faut aller au 48 rue Nabuchodonosor, au niveau de la salle Deville. Et Ouroboros est à suivre ici

Kelu Abstract et la Condition Publique

Si vous passez du côté de la Condition, faites un micro-crochet de quelques mètres sur le boulevard de Belfort. C'est là que l'artiste lillois Kelu Abstract a déposé douze panneaux de bois sur lesquels il a peint des portraits d'habitants du Pile. Pas n'importe lesquels :ceux et celles qui ont su démontrer leur courage et leur détermination pendant le confinement. Que ce soit l'aide-soignante ou la couturière qui cousait les masques, l'épicier du quartier qui est resté ouvert ou celle qui s'est portée bénévole pour aider les plus démunis. C'est vraiment beau. Alors on vous conseille vraiment de vous arrêter au 130 boulevard de Belfort dès que vous en avez l'occas. Vous pouvez aussi vous arrêter sur l'Insta de Kelu Abstract

Aurélie Damon à la maison de l'eau

On termine cette belle balade avec Aurélie Damon et son Ode à la Nature. C'est beau et doux, et l'artiste roubaisienne a voulu cette fresque participative. C'est avec des enfants et des ados qu'elle a réalisé cette jolie fresque sur laquelle danse le soleil dès qu'il pointe le bout de son nez. Pour la dénicher, il faut aller du côté de la maison de l'eau, de la pêche et de la nature, sur le quai de Cherbourg. Pas besoin de rentrer dans le bâtiment, il suffit de le longer pour admirer l'œuvre qui donne sur le jardin. C'est à voir sur le Quai de Cherbourg et on vous conseille vraiment d'attendre un aprem ensoleillé pour y aller. Aurélie Damon est à retrouver ici
Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Que faire à la villa Cavrois de Croix cet été ?

Sarah Ciampa, 4 min de lecture
12 juin 2024 Culturons-nous


Mi-juin, le live gratuit de l'Opéra de Lille revient dans toute la région

Mathilde Dolinger, 3 min de lecture
07 juin 2024 Culturons-nous


On connaît le programme de la nouvelle saison 2024-2025 de l'Opéra de Lille

Mathilde Dolinger, 4 min de lecture
21 mai 2024 Culturons-nous


article écrit
par Justine Pluchard

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Foodporn

Bars

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact