Accueil  >  On sort ?  >  Night Night

Dans ses impros comme dans ses clips, le Roubaisien Matteoz rappe sa recherche de liberté

Jean Duquesne 4 min de lecture
13 mars 2021, Night Night

Partager cet article

Partager cet article

C'est un peu l'heure des rappeurs roubaisiens, avec le succès de ZKR. Dans la vague, d'autres suivent comme Matteoz, qui ne vit pas de sa musique mais écrit, improvise, chante et croque sa passion à pleines dents. On est allés le rencontrer dans le studio qui voit naître son premier album, petit à petit.

Mattieu Parent n'a pas le look ordinaire d'un rappeur. Pas de tatouage apparent, de style vestimentaire très urbain ou encore la clope au bec. Non, Matteoz c'est la personne que vous croisez tous les jours dans la rue, à l'aise dans son jean-pull-basket. 27 ans, un petit 1m80 à vue de nez auxquels on rajoute des lunettes et une légère barbe. L'allure d'un mec né à Lille, qui vit à Roubaix, qui a vécu en Belgique.

Sa vie au studio, c'est un peu son péché-mignon. Son petit secret. Sa grande passion. N'y voyez pas du tout une activité à temps plein. Quand il ne chauffe pas sa voix, il bosse, comme tout le monde. Il est en contrat d'intérim dans une brasserie lilloise dont on taira le nom. C'est qu'il n'aime pas mélanger les deux univers. On parle à Matteoz là, pas à Mattieu.

Pas d'insulte dans ses textes, ni d'engagement particulier. Il chante ce qui lui vient en tête et qu'il prend plaisir à improviser quand la musique est bonne (vous l'avez en tête ?). On y retrouve un peu de lui quand on écoute déjà ses quelques titres, même s'il ne les a pas tous gardés : "C'est sans doute comme le rappeur JUL, qui a dû écrire bien plus de musiques qu'il en a sorti", plaisante-t-il.

Ce qui se passe dans les écouteurs reste souvent propre à chacun. Mais pour l'interview, il empoigne son téléphone et ouvre son appli de musique, il commence à lire : "Mc Solar, M, Uzi, Nepal, Laylow…". Des noms d'artistes qui lui parlent, dont il s'inspire. Parce que le rap est son style de musique préféré mais ça, on l'aura sans doute deviné.

Matte et ose

Faire des études de management hôtelier, passer son temps libre dans un studio. Ce n'est pas juste avoir une passion, c'est la réaliser pleinement. "Matteoz peut se découper en matte et ose, en gros regarde et agit", raconte le rappeur. C'est son mode de vie, il ne s'arrête pas aux séances de karaoké dans sa chambre, il les partage, les réalise.

Tempo. Guitare. Piano. C'en est assez, il est temps de rédiger puisqu'une fois guidé par une mélodie entrainante, l'artiste commence à écrire des paroles. Pour l'aider, il bosse aux côtés du guitariste Max Montaigne et du pianiste/beatmaker Doc Sebulba. On aimerait que l'inspiration vienne comme ça, ce serait trop beau : "Ça peut me venir un peu n'importe quand, genre dans les transports en commun."

Tout le monde aime ça, la liberté. Matteoz la ressent d'autant plus quand il fait de la musique. C'est aussi son grand terrain de jeu : "J'arrêterais mon job actuel pour ne faire que de la musique si je le pouvais". Pas de règle, ni de limite, la seule voie à suivre est celle des émotions et des sentiments qu'il ressent quand il compose. C'est tout.

Musique, j'irai où tu iras

Le rap peut être vu comme un style musical où il faut dénoncer, selon le rappeur en tout cas. Continuons de l'appeler rappeur, mais que pour l'instant. Car ce mot va un peu à l'encontre de la liberté qu'il veut avoir dans ses chansons : "Je me dirige vers un autre style de musique, j'aime la chanson."

Bref, il se laisse porter par la vague depuis ses débuts. Difficile de dire où il en sera dans quelques années. Pour l'instant il aime ce qu'il fait et a bien envie de continuer. Son projet en cours est la réalisation de son album. Patience : il sera prêt en 2022.

Pour l'écouter et découvrir son style, on vous pose le lien vers sa chaîne YouTube.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


57, le nouveau temple de la techno, a ouvert dans le Vieux-Lille

Lola Pierkot, 2 min de lecture
18 mai 2024 On sort ? Night Night


Ce vendredi, drags et show musical fusionnent au Couvent de Roubaix

Aurore Garot, 2 min de lecture
16 mai 2024 Night Night


Le North Music Festival organise un Playoff le 2 mai à Garage

Lola Pierkot, 2 min de lecture
25 avr. 2024 On sort ? Night Night


article écrit
par Jean Duquesne

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Foodporn

Bars

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact