Accueil  >  Bouffe & Godet(s)  >  Brasseries

Y aura-t-il des terrasses du côté de Solfé-Masséna et rue Royale ?

Jean Duquesne 4 min de lecture
18 mai 2021, BrasseriesDans la rue

Partager cet article

Partager cet article

Ça y est, ce mercredi les bars et les restos vont enfin pouvoir rouvrir leurs terrasses. On a toutes et tous nos petites habitudes, des lieux qu'on chérit plus que les autres, et qu'on a vraiment hâte de retrouver. Mais entre les restrictions, le temps et la taille des trottoirs, les rues Masséna, Solfé, et Royale ne vont clairement pas être aidées pour leurs terrasses.

Trouver une place en terrasse à partir de mercredi à Lille va être un parcours du combattant. Et se ruer dans les rues populaires chez les étudiant·e·s ne s'avèrera pas forcément non plus être une stratégie gagnante. Car tous vos bars préférés ne vont pas forcément rouvrir dès le 19 mai. Après quelques appels, et une promenade du côté de Solfé-Masséna et de la rue Royale, voici les raisons qui poussent certains gérants à ne pas ouvrir :

  • Le manque de place sur les trottoirs
  • La peur des débordements
  • La météo très capricieuse

"Normalement, quand on ouvre, on est plein d'euphorie. Là, il n'y a rien du tout, juste du stress", explique le gérant d'un bar rue Solférino.

Masséna en travaux (en plus)

Déjà, pour celles et ceux qui ne seraient pas au courant, la rue Massé est en travaux. Bon, ils devraient être terminés ce 19 mai mais si ça prenait du retard, une partie de la rue ne serait pas accessible.

Les discothèques resteront évidemment fermées, et les bars ne pourront pas bénéficier d'extension de terrasse, et ça, peu importe l'emplacement. Tous les bars dansants devront aussi garder portes closes, on peut penser par exemple au Mojito Pub, au Magnum ou encore à O'Corner.

Une ouverture est certaine : le BaseCamp. "On va installer quatre tables de six personnes", selon Jean-Baptiste, le responsable com. Selon ses infos et celles de Christophe le gérant de La Relève, l'Imprévu et le Razorback devraient également installer quelques tables en terrasse. Le Shooter's et Le Délirium étant en travaux, ils ne devraient pas rouvrir ainsi que The Garden et Le Décalé, faute de place.

Du côté de la rue Solférino, le bar Le Seven confirme qu'il n'ouvrira pas tout de suite : "Dans la rue, pas mal de bars ne voudront pas rouvrir, c'est trop compliqué avec les conditions actuelles", explique le gérant.

Light côté rue Royale

Les fans de cette rue très forte niveau ambiance le savent : les trottoirs sont plutôt étroits. Du coup, même si certaines terrasses vont rouvrir, il n'y aura pas beaucoup de tables. L'Autrement Dit sera ouvert dès le 19 mai, avec deux tables de cinq personnes selon Pierre, le gérant. Le bar La Pharmacie va également ouvrir sa terrasse comme le Bierbuik qui aura une terrasse devant chez lui le midi et va même emprunter la terrasse de son voisin le BD+ le soir.

Le R by Royale et le Berliner ne rouvriront pas ce 19 mai non plus. On n'a pas réussi à les joindre directement, mais leurs collègues informent que Le Lobby, Le Chopp'ing, devraient eux aussi garder portes closes pour le moment. Le bar The Box, qui possède la plus grande terrasse de la rue, n'est de son côté pas encore sûr de son ouverture.

Enfin, plusieurs gérants qui n'ont pas souhaité être mentionnés ne veulent pas ouvrir à cause de la peur de débordements : "On sait que la mairie nous regarde d'un mauvais œil. Il suffit d'un·e client·e qui fait un abus pour avoir une amende et une fermeture de terrasse." En effet, lors de sa dernière conférence de presse, le 6 mai dernier, Martine Aubry avait fait savoir que la mairie et la préfecture seraient particulièrement attentives aux débordements. Et elle a très clairement ciblé la rue Royale et certains bars que la mairie "a dans le nez" :

"Je pense que cette rue Royale est une rue formidable. Elle ne comptait que des professionnels jusqu'à un certain temps mais elle commence à déraper. Pour certains bars en tout cas. Ils gênent les vrais professionnels, eux-mêmes le disent. Donc là, on sera sans pitié."

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Au printemps, la micro-brasserie Brewbaix ouvre sa taproom à Roubaix

Aurore Garot, 3 min de lecture
31 jan. 2024 Brasseries Bars


Chez Ronny : le nouvel estaminet du Vieux-Lille

Lola Pierkot, 3 min de lecture
13 jan. 2024 Bouffe & Godet(s) Brasseries


Mi-janvier, le Bazaar St So devient un havre de gastronomie

Aurore Garot, 4 min de lecture
11 jan. 2024 Bouffe & Godet(s) Foodporn, Brasseries


article écrit
par Jean Duquesne

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact