Accueil  >  Culturons-nous

Des étudiant.e.s de Lille ont monté une expo à la galerie Artconnexion

Maxence Binot 2 min de lecture
17 mars 2022, Culturons-nous

Partager cet article

Partager cet article

Dans le Vieux-Lille, Artconnexion accueille une expo un peu spéciale depuis le 8 mars. Entièrement organisée par des étudiant·e·s de l'Université de Lille, elle traite de l'eau dans la métropole. Le projet propose diverses œuvres réparties sous trois angles : scientifique, historique et littéraire.

Une exposition organisée par des étudiant·e·s en master 2 d'art s'illustre en ce moment dans la galerie Artconnexion, devant la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille. "Notre professeure est directrice de cette structure, raconte Margaux Mullenders, chargée de communication. Elle nous a mis un espace à disposition pour l'expo." Elle et douze de ses camarades de classe ont monté le projet Au-delà de l'eau de A à Z.

La phase de réflexion a débuté fin novembre. L'expo a finalement ouvert ses portes le 8 mars, mettant en scène différentes œuvres. Elles se déclinent en trois parties : l'histoire, la science et la littérature. Mais surtout, elles s'interrogent sur la place de l'eau dans la métropole.

Des propositions artistiques variées

On peut rapidement remarquer des photos en argentique, prises par Hugo Miel. On aperçoit donc tour à tour un panneau enfoncé dans la rivière puis un hangar qui la borde. Mais ce ne sont que deux exemples parmi une dizaine de clichés.

Au milieu de la pièce, une table jonchée de livres symbolise un îlot central. On y trouve même un recueil de poèmes de Paul Verlaine. Pendant ce temps, l'œuvre Vue sur sédiments à granulométrie variable de l'artiste Nicolas Tourte est projetée sur les fenêtres.

Mais ce qui attire le plus notre attention, c'est le triptyque du fond. Réalisé par Thomas Ferreira, un étudiant en master 1 de l'université de Lille, Ô mémoire de la Deûle concentre une photographie, un aquarium et cinq toiles. La première est accompagnée d'un dispositif de motion tracking et d'un logiciel qui émet des ondulations affiliées au mouvement. A la manière de l'eau finalement. Le deuxième voit flotter une photo spéciale. "C'est un papier hydrosensible comportant l'image qui se dissout dans l'eau, développe Thomas. En revanche, l'encre reste à la surface." A côté, les toiles de taille variable sont badigeonnées de papier recyclé. "J'ai utilisé dix à quinze photos pour chaque tableau", précise l'apprenti artiste.

Mieux vaut être sur place pour se rendre compte de l'originalité de la proposition. On vous laisse y faire un tour si le cœur vous en dit.

https://www.instagram.com/p/CbHimjYArGL/?utm_source=ig_web_copy_link

L'entrée est libre et gratuite. L'expo est ouverte de 15 heures à 18 heures du mardi au vendredi, et de 10 heures à 18 heures le samedi. Elle prendra fin le 25 mars. Des ateliers sont aussi proposés. Pour plus d'infos, voilà la page Facebook et le compte Insta.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Que faire à la villa Cavrois de Croix cet été ?

Sarah Ciampa, 4 min de lecture
12 juin 2024 Culturons-nous


Mi-juin, le live gratuit de l'Opéra de Lille revient dans toute la région

Mathilde Dolinger, 3 min de lecture
07 juin 2024 Culturons-nous


On connaît le programme de la nouvelle saison 2024-2025 de l'Opéra de Lille

Mathilde Dolinger, 4 min de lecture
21 mai 2024 Culturons-nous


article écrit
par Maxence Binot

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Foodporn

Bars

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact