Accueil  >  La vie quot'

Les annonces des professionnels de l'immo doivent désormais afficher le loyer de référence

Justine Pluchard 2 min de lecture
04 avr. 2022, La vie quot'

Partager cet article

Partager cet article

Bonne nouvelle : depuis le 1er avril, les professionnel·le·s de l'immobilier à Lille ont l'obligation d'afficher le prix du loyer max pour chaque bien selon l'encadrement des loyers. Un nouvel arrêté qui doit permettre aux futur·e·s locataires d'y voir plus clair et de comprendre pourquoi tel appart ou studio est à tel prix.

Plusieurs villes dont Lille (et Lomme, et Hellemmes) sont soumises à l'encadrement des loyers depuis le 1er mars 2020. Son but, c'est de contrôler un peu la flambée des loyers dans ses villes où la tension dans le logement locatif (et donc des dérives) se font sentir. Comment ? Grâce à des loyers de référence établis chaque année par la préfecture sur la base des loyers constatés par l’observatoire local des loyers. Et ces loyers diffèrent d'un logement à l'autre selon :

  • le type de la location (vide ou meublée)
  • le nombre de pièces
  • l’époque de construction du logement
  • son emplacement

Et en gros, un loyer ne pourra pas dépasser de plus de 20 % ces fameux loyers de référence. Sauf qu'avant ce 1er avril, les futur·es locataires n'avaient pas 36 000 façons de savoir si les loyers affichés sur internet ou en agence respectaient le fameux encadrement. À Lille, il y avait (et il y a toujours) un outil de simulation développé par la ville de Lille pour vous faire une idée. Il sert d'ailleurs autant pour les locataires que pour les proprios.

Mais il y aura désormais plus simple quand vous irez zieuter des annonces d'agences que ce soit dans leurs bureaux ou sur Internet : les professionnel·le·s de l'immobilier ont pour obligation d'afficher sur leurs annonces le prix du loyer maximum permis par l'encadrement des loyers si le bien est situé à Lille, Lomme ou Hellemmes.

Ce qui veut dire qu'ils devront indiquer sur chaque annonce le loyer de référence (hors charges), le loyer majoré de 20 % (celui que le bien ne doit donc pas dépasser) mais aussi le complément de loyer s'il a lieu d'être (en gros une caractéristique de l’appart’ qui n'a pas été prise en compte dans la détermination du loyer de référence comme une super vue depuis votre balcon).

Les particuliers qui louent des biens pourraient également être contraints aux mêmes règles sur leurs annonces avant la fin de l'année.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Une nouvelle résidence étudiante avec services est sortie de terre à Villeneuve-d'Ascq

Margot Hoornaert, 3 min de lecture
17 juin 2024 La vie quot'


Ce vendredi 14 juin, donnez votre sang pour la journée mondiale des donneurs

Margot Hoornaert, 2 min de lecture
13 juin 2024 La vie quot'


Le magasin de tissu du centre de Lille Toto va fermer définitivement

Margot Hoornaert, 1 min de lecture
11 juin 2024 Staïle La vie quot'


article écrit
par Justine Pluchard

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Foodporn

Bars

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact