Accueil  > 

Pierre a aménagé un bus en hôtel itinérant dans les Hauts-de-France

Maxence Binot 4 min de lecture
05 juin 2022,

Partager cet article

Partager cet article

En juin, il sera possible de faire des voyages dans un autocar un peu spécial. Non vraiment, le Chill Bus Hotel a tout pour plaire. On l'utilise pour se déplacer, dormir, manger, rencontrer des gens et même se poser tranquillement. Au volant, Pierre a dédié sept ans à la réalisation de ce projet.

Un concept original est arrivé en fanfare, fin avril, dans les Hauts-de-France : un bus anglais réaménagé en hôtel et accueillant jusqu'à huit personnes. Inévitablement, l'offre proposée par Pierre intrigue. Du confort, des lits, des repas... Mais surtout, la joie du road trip par monts et par vaux.

"C'est le projet d'une vie." Au moins, c'est clair. Le Nordiste a monté son autocar avec le cœur et les tripes. Et ça semble d'autant plus flagrant quand on voit le temps qu'il y a investi : "J'avais 23 ans quand j'ai eu l'idée, j'en ai 30 aujourd'hui." Sept années de travail acharné plus tard, son bébé est sur pied, enfin sur roue.

Une histoire semée d'embûches

Le jeune baroudeur est guidé depuis longtemps par l'envie de voyager et de rencontrer du monde. Il souhaitait aller plus loin. "Je voulais créer de nouveaux souvenirs avec de nouvelles personnes. Je m'intéressais aussi aux logements insolites, alors j'ai combiné les deux."

Quand il a commencé les travaux, en novembre 2018, Pierre avait des rêves plein la tête. Il était loin de se douter que la tâche serait si ardue, même avec son meilleur pote Cédric en bras droit. "Les conditions de travail étaient terribles, on bossait sur un parking en plein vent et en plein gel. Une fois, du bois a moisi dans le bus et on a dû tout démonter pour tout refaire."

Au dernier Noël, Cédric quitte le projet et le trentenaire se retrouve seul dans cette aventure, ses mains et son courage pour seule compagnie. Mais après tant de difficultés, pas question de baisser les bras : "Tout peut s'écrouler, j'irai au bout." Il parvient même à en rire en expliquant que c'est "presque de l'obstination à ce niveau-là".

Un hôtel sur la route

Depuis fin avril, le bus est totalement fonctionnel. Pierre a même effectué un voyage-test pendant une semaine. Il développe : "Ça a été super constructif. J'ai pu voir comment gérer les repas, l'eau, l'électricité et tout le reste." Grosso modo, le Chill Bus Hotel fonctionne en demi-pension. En plus des trajets, l'offre comprend les nuitées, le petit-déjeuner et le dîner. Eh oui, l'hôte est aussi le cuistot. Il se fait une joie de préparer des spécialités locales comme le cœur casselois (un plat à base de patates, hachis et pommes bien généreux) qu'il aime "tout particulièrement".

L'ancien Francilien a mis l'accent sur le confort avec huit lits (plus le sien), un coin détente, une terrasse sur le toit, du linge de maison, des serviettes et du matériel de loisirs comme des jeux de société. Sans oublier la douche d'Orbital Systems, destinée aux prochaines missions sur Mars, et ses capteurs qui analysent la qualité de l'eau une vingtaine de fois par seconde. En bref, l'autocar est autonome question flotte et énergie.

Les trajets actuels et ceux à venir

Actuellement, Pierre propose deux trajets. Le premier dure deux jours et deux nuits sur la Côte d'Opale. Il est prévu à quatre reprises pour le mois de juin. Le second est un voyage entre la Côté d'Opale et la Baie de Somme (250 euros). Il s'agit de sept jours et sept nuits en plein juillet (695 euros). Un road trip en Bretagne est aussi prévu pour très bientôt. Sachant qu'il est possible de privatiser l'autocar. Avant de réserver, il faut toujours prendre contact avec Pierre en remplissant ce formulaire.

Petite précision : les séjours sont entièrement modulables, selon le bon vouloir des client·e·s. Une envie de randonnée toute la journée ? Va pour la randonnée. Pierre s'efforcera de donner les bons plans du coin. Une préférence pour la lecture à l'ombre d'un arbre ? Ça roule aussi.

Pour conclure, sachez que The Chill Bus Hotel s'engage avec quelques partenaires associatifs en faveur des enfants. Une occasion pour ces derniers de profiter de vacances qu'ils n'ont jamais pu avoir.

On vous donne le site web, la page Facebook et le compte Instagram.

Vozer Vozer

article écrit
par Maxence Binot

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact