Accueil  >  Culturons-nous  >  Foodporn

A Croix, le resto Arborescence dévoile sa cuisine imaginaire

Maxence Binot 3 min de lecture
18 juin 2022, Culturons-nousFoodporn

Partager cet article

Partager cet article

Le 15 juin, un nouveau resto gastronomique a allumé ses fourneaux à Croix : Arborescence. L'établissement de Nidta et Félix Robert promeut une cuisine fusionnelle, imaginaire et réfléchie. Et pour en profiter pleinement, quatre formules s'offrent à vous.

L'arborescence rappelle la forme d'un arbre avec tout ce qu'il possède de ramifications. "On a donné ce nom au restaurant par rapport aux potagers des Flandres, là où j'ai grandi, raconte Félix, le cofondateur et chef cuisinier. Mais aussi par rapport à l'enfance de Nidta dans une plantation fruitière en Thaïlande." Le couple fait étalage de son concept jusque dans le jardin placé à l'entrée. Et ce ne sont que les prémices d'un univers abouti.

Arborescence a ouvert ses portes ce mercredi 15 juin, dans la rue de la Gare, à Croix. Quatre mois de travail acharné ont suffi à retaper le local. L'intérieur a été entièrement designé par l'architecte François Muracciole. Les tables et chaises en bois ont été réalisées sur mesure, jusqu'au plafond composé de cadres. "Ca permet d'absorber le brouhaha ambiant, précise Félix. Le soir, il émet une sorte de constellation lumineuse." Le mystérieux plafonnement cache même les enceintes. Mais en bon gastronomique, c'est véritablement dans l'assiette que la magie opère.

Une cuisine fusionnelle et imaginaire

"On se met d'accord sur tous les plats, assure Nidta. Créer notre propre style était important pour nous." Les grands yeux de son époux s'agitent : "On réfléchit ensemble, notre cuisine est fusionnelle." L'énergie positive d'un côté, la quiétude rassurante de l'autre. Ajoutez-y une bonne poignée de créativité commune et vous obtenez la recette d'Arborescence.

En Wong Kar-wai de l'assiette, Félix réalise des mets d'auteur voluptueux. Bien sûr, il met à profit ses expériences passées. Il y a son passage à la Grenouillère où il a travaillé avec sa femme entre 2013 et 2018, et son séjour au Japon. Mais surtout il exploite sa formation en pâtisserie pour le dressage entre autres. "On aime bien parler de cuisine imaginaire", surenchérit le chef cuistot. Comprenez par là que vous devez voyager par le culinaire et la dialectique. Par exemple, Félix appelle les clients des "convives". Et ces derniers doivent repartir avec un "souvenir". "Plus ils se souviennent du plat dans le temps, plus c'est une réussite."

Quatre formules

Le duo rivalise d'ingéniosité pour proposer des plats uniques, n'hésitant pas explorer tous les goûts et les couleurs. On sera certainement happé par la fragilité des flammes de carotte ou l'élégance de la glace fumée à la cire thaïlandaise. Chaque recette doit taper dans l'œil avant de caresser le palais.

La carte se décline donc en quatre menus : 3 et 5 séquences pour le midi en semaine contre 5 et 7 séquences le soir et le week-end. Comptez 40 euros pour le premier, jusqu'à 80 euros pour le plus cher. A côté, Nidta propose une sélection de vins à travers deux forfaits : 5 verres pour 55 euros ou 7 verres pour 70 euros.

Est-ce que tout ça devrait changer ? Félix est catégorique : "On va faire en fonction de nos producteurs et des produits de saison." Mais soyez sûrs que le couple travaille continuellement sur de nouvelles surprises culinaires.

Arborescence est ouvert du mercredi au dimanche, de 12 heures à 14 heures et de 19 heures à 21 heures. Rendez-vous au 76 rue de la Gare, à Croix, pour découvrir leur univers. On vous donne le site officiel, la page Facebook et le compte Instagram.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Ce dimanche, il y a moyen de se faire une belle sortie culturo-artistique à Roubaix

Aurore Garot, 3 min de lecture
01 mars 2024 Culturons-nous


Le Palais des Beaux-Arts célèbre la journée internationale des droits des femmes

Aurore Garot, 3 min de lecture
27 fév. 2024 Culturons-nous


La Piscine de Roubaix dévoile ses expos du printemps

Aurore Garot, 3 min de lecture
16 fév. 2024 Plein les yeux Culturons-nous


article écrit
par Maxence Binot

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact