Accueil  >  Culturons-nous

Au LaM de Villeneuve-d'Ascq, Annette Messager tisse la toile de ses passions

Lucie Delorme 2 min de lecture
26 juin 2022, Culturons-nous

Partager cet article

Partager cet article

Ce qu'il y a de formidable, quand on décide de monter une exposition autour d'un·e artiste encore de ce monde, c'est qu'iel peut y mettre son nez pour que ça colle parfaitement à son univers. C'est ce qu'il s'est passé avec l'expo Comme si d'Annette Messager au LaM.

Si vous n'avez jamais croisé le travail d'Annette Messager, on vous conseille de foncer au LaM de Villeneuve-d'Ascq. Là-bas, l'expo temporaire s'appelle donc Comme si et a été supervisé par l'artiste herself. Annette Messager a traversé les époques (elle a aujourd'hui 78 ans) en déversant une vision érotique, féministe et éminemment poétique sur le monde. Pour vous donner une petite idée du poids lourd que représente l'artiste dans le monde de l'art, c'est la première femme française a avoir été exposée de son vivant au Museum of Modern Art de New York, les musées et galeries du monde entier s'arrachent ses créations, et elle a reçu en 2016 l'équivalent du Nobel pour l'art, le Præmium Imperiale, décerné par la famille royale japonaise. Vous voyez le délire ?

Et voilà qu'une partie de son univers se retrouve dans les salles d'expo temporaires du LaM. Là, on démarre par une grande salle d'où pendent des ciseaux, aiguilles, marteaux noirs grossis un millier de fois, observé par des rats tout aussi noirs. Puis on entre dans une chambre au papier peint fait d'uterus, où les cadres sont un abécédaire enluminé fait d'insultes aux hommes, où les escargots ont des coquilles en forme de seins, avant de se faire happer par l'immense organe rouge et ronflant qui cache en son sein toute une mécanique observable en transparence.

Annette Messager se dit bricoleuse, on la connait beaucoup pour son job de sculptrice et de plasticienne. Mais elle dessine aussi, et peint, souvent à l'acrylique très dilué, comme un lavis. Elle dessine la France de mille manières, des vanités à foison, des animaux qui copulent. C'est sombre et poétique, ça renvoie à des codes sociaux triturés par l'artiste, très familiers et pourtant observés sous un jour nouveau.

L'expo est courte mais intense, et montre la richesse protéiforme de l'œuvre d'Annette Messager. Vous ne trouverez pas une seule explication, tout au long du parcours : le choix a été fait de laisser libre cours à l'interprétation des visiteurs et visiteuses.

Vous avez jusqu'au 21 août pour voir Comme si d'Annette Messager. Pour rappel, le LaM se situe 1 allée du Musée à Villeneuve d'Ascq. Pour vous y rendre en transports en commun depuis Lille, il vous suffit d'emprunter le métro et la ligne 1 jusqu'à Pont de bois. Une fois sur place, prenez la liane 6 ou le bus 32 jusqu'à l'arrêt LaM. On vous laisse retrouver le musée sur les réseaux pour découvrir la programmation à venir : Insta et Facebook. LaM,

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Que faire à la villa Cavrois de Croix cet été ?

Sarah Ciampa, 4 min de lecture
12 juin 2024 Culturons-nous


Mi-juin, le live gratuit de l'Opéra de Lille revient dans toute la région

Mathilde Dolinger, 3 min de lecture
07 juin 2024 Culturons-nous


On connaît le programme de la nouvelle saison 2024-2025 de l'Opéra de Lille

Mathilde Dolinger, 4 min de lecture
21 mai 2024 Culturons-nous


article écrit
par Lucie Delorme

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Foodporn

Bars

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact