Accueil  >  La vie quot'  >  Transports

Modernisation de l'aéroport de Lille-Lesquin : le préfet donne son feu vert

Lucie Delorme 3 min de lecture
20 juil. 2022, Transports

Partager cet article

Partager cet article

C'est un petit aéroport, comparé aux mastodontes qui nous entourent (Charles de Gaulle au sud, Zaventem et Charleroi au nord), mais mine de rien, il brasse du monde. En 2019, l'aéroport de Lille-Lesquin avait fait voler 2,2 millions de personnes, bien plus qu'il n'est supposé en supporter. Des travaux d'extension et de modernisation s'imposaient.

On vous prévient tout de suite, le dossier ne va pas être un long fleuve tranquille : un projet de modernisation et d'extension d'aéroport ne peut pas se dérouler autrement, surtout lorsqu'il entend agrandir sa surface et augmenter la cadence de ses vols pour accueillir à terme, près de 4 millions de visiteur·euses. Car en face de la société gestionnaire, Aéroport de Lille SAS, et du propriétaire des murs, le Syndicat Mixte des Aéroports de Lille et de Merville (SMALIM, composé de la Région, de la MEL et la communauté d'agglo Flandres Lys) se dressent des maires et riverain·es anxieux·ses de voir leur tranquillité troublée par les travaux dans un premier temps, mais surtout par le trafic décuplé qui s'en suivra.

Reprenons. En 2019, année de référence, 2,2 millions de personnes sont passées par l'aéroport, presque un million de plus que ce qu'il peut en fait supporter. Une saturation qui va s'intensifier, puisque les prévisions n'annoncent pas moins de 2,6 millions de visiteur·euses d'ici 2024. Voilà la base : il faut agrandir, mais aussi moderniser. Au programme : un doublement de la surface de l'aérogare et un agrandissement de la piste, une accessibilité améliorée, une mise en conformité avec les normes réglementaires de sécurité, et de quoi prévoir l'accueil de presque 4 millions de visiteur·euses à la fin de notre décennie.

Pas de couvre-feu pour les avions

Vous pensez bien que c'est le genre de projet qui met du temps à se mettre en route. Mais pour Aéroport de Lille SAS, tous les voyants sont au vert, ou presque : la commission d'enquête chargée d'émettre un avis sur la question environnementale et sur l'émission d'un permis de construire a, en avril, validé, avec quelques réserves, les deux questions. Et fin juin, c'est le préfet de région qui a signé l'autorisation environnementale. Ça pourrait être la fin de l'histoire, mais c'est sans compter sur les riverain·es, monté·es en collectifs, et supporté·es par certain·es maires du secteur.

Le doublement de la surface d'un aéroport, ce n'est pas neutre pour les habitant·es de la région. Les nuisances sonores sont particulièrement dénoncées. Les collectifs demandaient notamment l'imposition d'un couvre-feu à l'aéroport, qui aurait contraint les avions à ne pas voler la nuit. Une mesure trop contraignante pour les compagnies aériennes, a considéré le préfet. Le trafic aérien nocturne devra cependant s'en tenir à la cadence de 2019, impose l'arrêté préfectoral.

Et la bataille judiciaire ne fait que commencer. Les copains de La Voix rapportent que les opposant·es ont quatre mois pour faire un recours devant le tribunal administratif, ce dont iels ne se priveront pas. Parallèlement, les maires de Faches-Thumesnil et Lesquin ont refusé de délivrer le permis de construire, geste symbolique en opposition au projet, qui devrait cependant être annulé par le tribunal administratif.

Tout cela retarde de fait le début des travaux. Dans une interview donnée à La Voix du Nord, le président du SMALIM Christophe Coulon, annonce un premier coup de piochette en 2025 au mieux, au lieu de 2023. Comme on dit, affaire à suivre.

Pour vous rencarder sur le projet, un site officiel lui est dédié.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Mobilités douces à Lille et autour : on a besoin de votre avis

Margot Hoornaert, 1 min de lecture
15 fév. 2024 Transports


La MEL va acheter (ou louer) des nouvelles rames pour la ligne 2 du métro

Aurore Garot, 2 min de lecture
13 fév. 2024 Transports


Des travaux vont impacter la circulation rue du Molinel dès ce lundi

Margot Hoornaert, 1 min de lecture
10 fév. 2024 Transports Dans la rue


article écrit
par Lucie Delorme

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact