Accueil  >  Bouffe & Godet(s)  >  Foodporn

La street-food d’Asie du sud-est a un nouveau QG lillois rue du Molinel

Justine Pluchard 4 min de lecture
15 sept. 2022, Foodporn

Partager cet article

Partager cet article

Ouvert depuis début septembre, le General Tom Kha va sans nul doute devenir le repaire des amoureux et amoureuses de cuisine d'ailleurs. Martin, le jeune cuistot hazebrouckois qui est aux fourneaux, passe toutes ses vacances dans les rues des villes d’Asie du Sud-Est depuis qu’il est môme. Il en a ramené un magnifique portrait du couple royal de Thaïlande, mais surtout des recettes épicées et goûteuses qui font voyager. Loin, très loin.

Si vous n'avez jamais voyagé en Asie du sud-est, l'aller-retour culinaire chez Martin vaut le détour. Ce jeune cuistot d'origine hazebrouckoise passe une bonne partie de ses vacances en Thaïlande, au Vietnam et autres pays du coin depuis qu'il est petit. Ses parents bossent dans une boucherie-charcuterie-traiteur dans les Flandres, du coup la découverte de la gastronomie locale a toujours fait partie du voyage quand ils emmenaient leurs enfants en Asie.

Claque culinaire à Bangkok

Martin a ensuite continué à voyager plus tard sans ses parents et à goûter à tout ce qu’il voyait dans les rues. Il a aussi bossé en Australie, s’est fait un trip en Malaisie… avant d’atterrir à Paris pour faire ses classes avec un meilleur ouvrier de France. “À l’origine, je faisais ça pour reprendre l’entreprise familiale, continue Martin. Et puis, juste avant le début de la pandémie, je suis reparti en Asie..." Un soir alors qu'il se pose avec un pote à une table en pleine rue, il se prend une claque culinaire face à un plat. C'est là qu'il se dit que c'est cette cuisine là qu'il veut cuisiner.

Voilà aujourd'hui Martin, rue du Molinel, à Lille, dans un ancien resto indien qu’il a entièrement transformé pour y mettre tout ce qu’il aime là-bas, autant dans l’ambiance que dans l’assiette. “J’ai même un portrait du roi et de la reine de Thaïlande que j’ai transporté là-bas en scooter.”

Son resto, il l'a appelé General Tom Kha. Un nom né d'un mix entre deux plats traditionnels asiatiques : le poulet général tao et le tom kha kai. C’est ce dernier qui est le plat signature du resto de Martin : des ravioles de cochon faites-maison avec des légumes croquants qui baignent dans un bouillon infusé au galanga, citronnelle et curry vert. Un mets subtilement épicé qui laisse surtout sans voix quand on découvre ces nouvelles saveurs encore inconnues.

Perso, on a goûté les croquettes de cochon (une petite tuerie) en entrée, le Bangkok Fried Chicken, le Tom Kha du Général et nos papilles sont encore en Asie du sud-est à l'heure où on écrit ces lignes. Et n'hésitez pas à faire comme nous et à poser plein de questions après le coup de feu au chef en cuisine.

Carte courte et spicy

Pour le reste de la carte, on retrouve des variantes du fameux Tom Kha façon veggie ou au poulet. Vous avez aussi un curry rouge au poulet, ou des Bangkok Fried Chicken. Tout est fait maison avec une cuisine ouverte et des produits qui viennent à la fois des fournisseurs du coin avec qui la famille de Martin bosse depuis des années et de ceux qui revendent des produits asiatiques, indispensables pour épicer comme il se doit les plats.

La carte est courte et le restera même si elle changera en fonction de l'humeur du chef. Comptez entre 4,50 et 13€ pour les entrées et entre 14 et 17€ pour les plats. Vous avez aussi le choix entre deux desserts en ce moment : cookie ou lemon curd. On avait malheureusement le bidon trop plein pour y goûter. Vous pouvez débarquer midi et soir pour manger sur place, prendre des banh mi à emporter ou vous faire livrer via UberEats ou Deliveroo.

Ah et si vous vous demandiez : le général qu’on aperçoit sur la devanture c'est en fait un policier thaïlandais. Pour Martin, c'est un des symboles forts de la vie des nights markets de Bangkok. “Quand je repense aux nuits là-bas, je les vois tout de suite, ces flics en uniforme, un peu nonchalants, en train de fumer une clope“, sourit-il.

Général Tom Kha, ça vient d'ouvrir au 9 rue du Molinel et c'est ouvert midi et soir, du lundi au vendredi (attention, les jours d'ouverture sont encore susceptibles de bouger). Pour suivre un peu l’actu du lieu, on vous conseille d’aller zieuter l’Insta du resto ou celui de Martin.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Ce samedi, c'est soirée italienne aux Halles Biltoki

Margot Hoornaert, 2 min de lecture
19 avr. 2024 Foodporn


Début juin, 16 chefs de renom vont cuisiner à Grand Scène

Aurore Garot, 2 min de lecture
15 avr. 2024 Foodporn


À Lille, la pizzeria Lou ouvre un nouveau spot italo-americain fin mai

Aurore Garot, 2 min de lecture
15 avr. 2024 Foodporn


article écrit
par Justine Pluchard

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact