Accueil  >  Vert et Solidaire  >  C'est green

On peut maintenant connaître la qualité de l'air en temps réel

Justine Pluchard 2 min de lecture
18 oct. 2022, C'est greenGeek

Partager cet article

Partager cet article

Chaque jour, Atmo, l'observatoire régional de l'air, publie des cartes de prévisions de la qualité de l'air que nous respirons. C'est grâce à lui qu'on sait si on est en alerte pollution, pour combien de temps et quel polluant est en cause. Il va maintenant encore plus loin : chaque habitant·e peut désormais connaître la qualité de l'air en temps réel, à l'échelle de sa rue. Une appli est même prévue pour 2023.

Depuis la semaine dernière, de nouvelles cartes permettent de savoir à l'instant T ou dans l'heure qui arrive la qualité de l'air que l'on respire ou respirera dans tel parc ou telle rue. Le but, c'est bien sûr de donner aux citoyens et citoyennes des infos bien pratiques s'ils ont dans la tête, par exemple, d'aller se dégourdir les jambes.

Car quand certains polluants se retrouvent en concentration trop élevée dans l'air, mieux vaut le savoir avant d'enfourcher son vélo ou d'aller courir, au risque de se faire plus de mal que de bien aux poumons. On regarde bien la météo avant de partir, pourquoi pas la qualité de l'air ?

Météo de la qualité de l'air

Atmo n'a pas pour objectif de vous faire flipper à chaque déplacement avec ces prévisions en temps réel. Mais plutôt de vous aider "à adapter" vos activités pour être moins exposé·e et donc "préserver" votre santé. Pour votre info, la qualité de l'air que nous respirons aujourd'hui est en constante amélioration depuis 20 ans, nuance l'observatoire. Il n'empêche que c'est encore compliqué certains jours et que, selon La Voix du Nord, 6500 personnes meurent chaque année à cause de la pollution.

Mais revenons-en à nos fameuses cartes. Pour établir ces prévisions, Atmo prend en compte :

  • l'émission des polluants qui viennent d'un inventaire régional mis à jour chaque année
  • de la météo
  • des profils temporels des polluants
  • des mesures relevées dans ses quelques 46 stations réparties sur la région et leur historique
  • du trafic routier en temps réel

Toutes ces données (2 milliards par heure quand même) permettent de modéliser et de produire ces nouvelles cartes horaires avec une précision de 25 mètres. À chaque fois, vous pouvez regarder les prévisions avec l'indice européen de qualité de l'air. Ou aller spécifiquement voir celles concernant les cinq polluants réglementés et qu'on sait nocifs pour la santé comme :

  • les particules PM10
  • les particules PM2,5
  • les oxydes d'azote NO2
  • l'ozone 03
  • le dioxyde de soufre SO2

La Région et l'ARS sont partenaires de ce projet et, toujours d'après La Voix du Nord, il doit se perfectionner avec le temps. On parle même "d’une application en 2023" ou encore de conseils adaptés selon l'utilisateur ou l'utilisatrice.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Le marché du printemps de Roubaix fera son retour le dimanche 5 mai

Margot Hoornaert, 2 min de lecture
20 avr. 2024 C'est green


Fou de Coudre : la nouvelle boutique upcycling du centre de Lille

Lola Pierkot, 2 min de lecture
17 avr. 2024 Staïle C'est green


Un atelier de réparation de vêtements éphémère débarque à Lille dès ce samedi

Lola Pierkot, 1 min de lecture
16 avr. 2024 C'est green Staïle


article écrit
par Justine Pluchard

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact