Accueil  >  Culturons-nous

Cet automne, vous êtes priés de toucher aux Beaux-Arts

Justine Pluchard 2 min de lecture
19 oct. 2022, Culturons-nous

Partager cet article

Partager cet article

En plus d'être gratuite, la nouvelle expo du Palais des Beaux-Arts de Lille est sensoriellement inédite. Oubliez tous vos mauvais souvenirs de visites de musées où on vous répétait qu'il ne fallait surtout pas toucher les œuvres. Ici, bien au contraire, les sculptures sont "tactiles" et on va vous demander de vous bander les yeux pour mieux les découvrir.

Avoir la main légère et la tendre pour toucher et être touché·e. Voilà grosso modo ce que va vous demander la nouvelle expo "Prière de Toucher" qui démarre aux Beaux-Arts ce jeudi 20 octobre. Installée dans la rotonde, dans l'Atrium du musée, elle est entièrement gratuite et se compose de plusieurs reproductions de sculptures que vous pouvez, une fois n'est pas coutume, toucher, caresser, effleurer, palper, tâter...

"C'est une expo qui nous ressemble, nous et nos valeurs", explique Bruno Girveau, directeur du musée lillois, qu'il souhaite "non-discriminant". Car cette expo a été imaginée dans une approche plus sensible, plus inclusive du musée. Il y a des cartels en braille, des audio-guides mais aussi des masques pour bander les yeux de ceux et celles qui voient. "Les artistes ont créé ces œuvres pour qu'elles soient admirées et comprises pour toutes et tous", conclut le directeur.

On regarde avec les mains

Quand vous débarquerez dans l'Atrium, on vous conseille de faire un tour de la rotonde pour mieux vous préparer à la visite sensorielle. C'est un petit échauffement des mains avant de vous bander les yeux et de suivre votre partenaire de visite (ou un·e médiateur·rice si vous venez en solo) à l'intérieur. Là, une dizaine de reproductions d'oeuvres n'attendent que vous et vos mains.

Vous allez peut-être sans le savoir mettre un doigt dans le nez du Voltaire assis de Houdon, toucher le postérieur de La Frileuse (toujours de Houdon) ou ne pas comprendre tout de suite si L'Ange déchu de Rodin est composé d'une ou deux personne(s).

Un peu plus loin, vous pouvez continuer l'expérience dans la galerie des sculptures du musée, gratuite aussi pour l'occasion. Ici, vous allez pouvoir non pas toucher les sculptures mais expérimenter les nouveaux dispositifs tactiles installés près de quatre œuvres de la galerie. Ils permettent de comprendre les différentes techniques utilisées pour les réaliser et vont d'ailleurs rester en place après l'expo.

Prière de toucher, c'est jusqu'au 27 février 2023 au Palais de Beaux-Arts de Lille (situé à Répu) et c'est gratuit. Le musée est ouvert le lundi de 14h à 18h et du mercredi au dimanche de 10h à 18h.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


On connaît le programme de la nouvelle saison 2024-2025 de l'Opéra de Lille

Mathilde Dolinger, 4 min de lecture
21 mai 2024 Culturons-nous


En juin, le Spotlight de Lille organise son premier concours musical

Zoran Paquot, 2 min de lecture
14 mai 2024 On sort ? Culturons-nous


Du 14 au 16 juin, le Lille Piano(s) festival fête ses 20 ans

Zoran Paquot, 2 min de lecture
12 mai 2024 Culturons-nous On sort ?


article écrit
par Justine Pluchard

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Foodporn

Bars

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact