Accueil  >  Bouffe & Godet(s)  >  Foodporn

Le Georges V rouvre ce vendredi soir, sans tabac mais toujours avec le welsh

Justine Pluchard 4 min de lecture
10 fév. 2023, Foodporn

Partager cet article

Partager cet article

"Les propriétaires changent, pas le welsh". C'est écrit en grand sur la devanture pour que tout le monde soit rassuré à Lille. Pierre, le nouveau proprio, tient à garder cet esprit estaminet et va y bosser en famille. Après quelques semaines de travaux, voilà le nouveau Georges V prêt à ouvrir et accueillir anciens et nouveaux affamés. On pourra d'ailleurs bientôt y prendre son welsh à emporter et tester un brunch campagnard.

"On est déjà plein samedi et plusieurs midis de la semaine prochaine", annonce d'emblée Pierre. Ce trentenaire originaire de Templeuve n'a pas fait que garder le nom de l'établissement iconique qu'il reprend, il a aussi gardé le même numéro de téléphone pour les réservations. Si bien que certains et certaines n'ont pas attendu la réouverture officielle prévue ce vendredi 10 février pour passer un petit coup de téléphone et réserver une grande tablée.

Ce vendredi matin, toute la nouvelle équipe s'activait pour l'inauguration du soir où on servira surtout des bières et des mini-welshs à partir de 19h. L'équipe, c'est avant tout la famille de Pierre en réalité. "C'est ma mère qui m'aidera en cuisine, ma soeur et ma copine seront en salle et il y a aussi un ami de la famille au bar." Voilà déjà une chose qui ne changera pas par rapport à l'ancienne version de Véronique et Pascal. Et ce n'est pas la seule.

Ce qui ne change pas

Hormis la disparition du coin tabac et la nouvelle déco, le George V a gardé son âme d'avant, entre bar d'ami·es et estaminet. La salle n'a quasiment pas bougé et il y a toujours une cinquantaine de places assises, des ardoises avec les plats, les boissons et le menu au mur. C'est surtout côté cuisine que Pierre a entrepris de gros travaux pour l'agrandir et l'ouvrir un peu plus sur la salle. Les plus assidu·es du lieu remarqueront aussi que les toilettes ont été déplacées.

Mais passons au plus important : ce qu'il y a dans l'assiette. "J'étais attendu au tournant, je le sais", sourit Pierre quand on évoque le fameux welsh avec lui. Le cuistot n'y est pas allé par quatre chemins : il a tout simplement passé tous le mois de décembre avec Pascal en cuisine pour apprendre les secrets de la recette. "Je pense que j'ai dû en faire autour de 1000, calcule Pierre. Je ne dis pas que je n'essaierai pas de changer un peu la recette avec le temps. Mais le plus important de toute façon, c'est le cheddar et j'ai gardé le même producteur pour le coup."

Le welsh de Pascal ça ressemblait à ça par exemple. (C'est le dernier qu'on a dégusté en 2022.)

Côté prix, le nouveau gérant avait à cœur de rester abordable. Après pas mal de négociations, il a réussi à garder le welsh en-dessous de 15€ comme il l'espérait et malgré l'inflation. "Ce sera autour de 13,50€ pour quasiment tous les plats", annonce-t-il. Pareil pour ses bières en pression, un mélange de locales et de classiques, qui tourneront autour de 6€ la pinte.

Ce qui va également vite revenir, ce sont les events. Il faudra juste attendre mars pour l'arrivée du karaoké et du concert mensuel. L'écran derrière le bar rediffusera aussi les matchs du tournoi des 6 nations dès l'ouverture.

Ce qui va changer

Passons aux nouveautés. À la place de la vitrine de jeux à gratter, ce seront désormais des plats qui pourront aller se déguster ailleurs. Oui vous avez bien lu, on va bientôt pouvoir embarquer son welsh du Georges V jusqu'au bureau ou chez soi. "Je ne faisais que de la vente à emporter dans mon premier établissement à Seclin donc ça me paraissait logique, ajoute Pierre. Ce seront essentiellement des plats mijotés comme la carbonnade." L'offre à emporter devrait arriver d'ici une quinzaine de jours et les plats seront un poil moins chers que ceux dégustés sur place.

Et ça c'est Pierre.

Sur la carte, quelques plats comme le croque ou le vol-au-vent ont disparu. Ils sont remplacés par la carbonnade par exemple ou encore le poulet au maroilles pour rester dans cette esprit estaminet. Le cuistot a aussi envie de lancer un plat qui, lui, changerait de manière régulière sur le menu.

Autre nouveauté qui arrivera bientôt aussi : le brunch chaque dernier dimanche du mois. "Un brunch campagnard, précise tout de suite Pierre. En gros, ce sera pour ceux qui ont envie de fromage et de bière ce jour-là sans pour autant quitter leur jogging !" On n'est pas expert mais on en connait déjà pas mal des Lillois·es qui seraient tenté·es par cette formule.

Le Georges V c'est toujours au 104 bis boulevard de la Liberté et on peut toujours réserver au 0328047017. Un site internet pour les réservations de dernière minute est aussi en projet mais en attendant, décrocher son téléphone est le meilleur moyen de dégoter une table. Côté ouverture, on est sur du mardi au samedi, midi et soir.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Ce week-end, Florent Ladeyn (re)cuisine des burgers 100% locaux à Wazemmes

Aurore Garot, 2 min de lecture
26 fév. 2024 Foodporn


On a (enfin) la date d'ouverture de Chaud Bouillon à Fives Cails

Aurore Garot, 2 min de lecture
23 fév. 2024 Foodporn On sort ?, Vert et Solidaire, C'est green


Kitchen Market : qu'est-ce qu'on y mange en ce moment ?

Lola Pierkot, 6 min de lecture
20 fév. 2024 Bouffe & Godet(s) Foodporn


article écrit
par Justine Pluchard

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact