Accueil  >  Sueur

Atelier Babet, le nouveau spot où réparer son vélo tout en se prenant un café

Justine Pluchard 5 min de lecture
12 mars 2023, Sueur

Partager cet article

Partager cet article

[Mis à jour le 31 mars 2023]

Depuis le 29 mars, on peut aller faire réparer sa bécane et en profiter (bientôt) pour prendre un petit café au passage. Rémi, un Lillois de 35 ans, vient d'ouvrir son atelier-café avenue de Dunkerque, à deux pas du métro Lomme-Lambersart. Cet ancien de chez Nespresso reconverti dans la mécanique cycle veut mixer ses deux carrières dans un seul et même lieu. Son petit nom : Atelier Babet.

Le chemin qu'a pris Rémi pour en arriver à ouvrir un atelier-café de réparation de vélos à Lambersart est loin d'être une ligne droite. Il a été aussi sinueux que certaines étapes du Tour de France, vous allez voir. Déjà, ce trentenaire n'est pas originaire du Nord. Il a grandi à Saint-Etienne jusqu'à ses 19 ans où il faisait du vélo pour le plaisir même s'il a quelques compèts à son actif. Il a ensuite commencé une carrière chez Nespresso à Lyon.

Dix ans plus tard, le voilà à Lille pour passer un week-end. "On me proposait plusieurs opportunités de carrière dans différentes villes donc je suis venu ici pour voir si ça me plaisait." On est en novembre 2017, il fait froid, il pleut... mais Rémi et sa compagne Pascaline tombent totalement amoureux de la ville. "Et surtout des gens : on a rencontré des personnes ce week-end là qui sont encore nos amis aujourd'hui", confie cette dernière. Les voilà donc Lillois·es.

Pédalier coincé et révélation

Au fil des années, Rémi a des envies de reconversion. Il teste deux-trois choses avant de quitter son taf en février 2020 avec l'envie de devenir coach sportif. "Mais j'ai découvert que c'était un métier qui passait de plus en plus par le digital. Et moi, ce n'est pas possible : j'ai besoin de voir des gens." Le jeune Lillois est un brin perdu à ce moment là mais la pandémie lui laisse le temps de réfléchir à son avenir.

Au déconfinement, il part avec des potes en bike-trip en Belgique. Le pédalier de l'un d'eux se coince et la bande cherche alors un endroit pour réparer ça. "On en trouve un à deux kilomètres et on débarque dans l'atelier d'un jeune flamand de 25 ans, raconte Rémi. Et là, je le vois faire et c'est la révélation : moi aussi je veux faire ça en fait." Le Lillois ne se pose pas plus de questions et se lance dans l'apprentissage de la mécanique vélo.

Depuis ce moment là, il enchaîne les CDD chez Décath' et les formations en attendant d'ouvrir son propre atelier. Il y a quelques mois, Rémi se sent prêt et se met à la recherche d'un local... Bon, à Lille, c'est compliqué. Surtout que dans la tête du trentenaire, il y a cette idée d'avoir un bel espace de réparation mais aussi d'accueil pour servir le café et être un point de rassemblement pour la communauté vélo du coin. "J'ai bossé dix ans chez Nespresso, mon amour du café je l'ai développé là-bas et je ne l'ai pas perdu", explique-t-il tout sourire.

Trois salles, trois ambiances

Son bonheur, il le trouve finalement dans une ancienne boutique de seconde main, avenue de Dunkerque, côté Lambersart. Un local de 80m² au total qu'il va pouvoir diviser en trois parties :

  • celle destinée aux gens avec le café, les banquettes et la boutique du cycliste
  • celle destinée aux deux-roues avec un pied, l'ordi pour les devis et la boutique vélo
  • celle destinée à la réparation en elle-même. Elle sera visible mais pas accessible au public, question de sécurité

Rémi a ouvert officiellement ce mercredi 29 mars. La partie café (avec aussi boissons fraiches et quelques pâtisseries) n'est pas encore opérationnelle car le mécano bosse en solo pour l'instant. Une fois que le calendrier des réparations sera bien plein, il engagera quelqu'un pour gérer la partie café.

Ça ne devrait pas prendre trop de temps car les rendez-vous s'enchaînent déjà à l'atelier Babet. Des créneaux seront bientôt mis en place et on pourra prendre rendez-vous directement via son site internet. Rémi prend en charge tous les types de vélo même si pour les électriques, ça dépendra des marques (et donc des logiciels). Le gérant voudrait aussi faire un peu de reprise et de vente de vélos d'occasion (à bon entendeur).

Ah et on allait oublier. "Babet", c'est tout simplement le nom stéphanois pour dire "pomme de pin". Pour Rémi, c'est surtout lié à un souvenir d'enfance et à l'énorme babet qui trônait dans sa chambre. Voilà vous, savez tout.

L'Atelier Babet est ouvert au 368 avenue de Dunkerque le lundi aprem (14h-18h) du mardi au vendredi (9h-13h/14h-18h) et le samedi en non stop (9h-17h). Pour suivre l'actu du lieu, direction Insta.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Fin avril, une color run solidaire est organisée à Lambersart

Margot Hoornaert, 2 min de lecture
17 avr. 2024 Sueur Solidarité


Un event sportif et solidaire est organisé ce samedi au Kipstadium de Tourcoing

Margot Hoornaert, 2 min de lecture
05 avr. 2024 Solidarité Sueur


Le Paris-Roubaix revient ce week-end : le guide pratique

Margot Hoornaert, 3 min de lecture
04 avr. 2024 Sueur


article écrit
par Justine Pluchard

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact