Accueil  >  La vie quot'  >  Dans la rue

Immeubles effondrés à Lille : où en est la situation ?

Margot Hoornaert 2 min de lecture
22 mars 2023, Dans la rueFaits divers

Partager cet article

Partager cet article

Quatre mois après l'effondrement des bâtiments 42 et 44 de la rue Pierre Mauroy, Martine Aubry a dressé un bilan de la situation dans une conférence de presse tenue ce mardi 21 mars. Elle a, entre autres, fait le point sur l'avancement des évacuations de gravats, les expertises en cours, le calendrier de réouverture de la rue à la circulation... on vous résume tout ça.

C'était le 12 novembre dernier, un samedi matin peu après 9h, que les deux bâtiments des numéros 42 et 44 de la rue Pierre Mauroy s'effondraient dans un terrible fracas, provoquant un mort. Un drame qui a forcément posé de nombreuses questions et déclenché des expertises. A-t-on des premières réponses ? "Pas encore. C'est un travail qui prend du temps dans la mesure où chaque élément, chaque débris susceptible de présenter un intérêt dans l'enquête est mis sous scellé pour la police judiciaire", a expliqué Martine Aubry lors d'une conférence de presse tenue ce mardi 21 mars.

Pour le moment, environ la moitié des gravats sur les lieux ont pu être évacués. "Les experts craignent que de retirer le reste puisse provoquer l'effondrement des caves ou du mur du fond qui n'est pas encore tombé, a continué la Maire. Du coup ils sont actuellement en train d'analyser ces caves en question, qui seront ensuite comblées avec du ciment par sécurité." C'est seulement après que le déblaiement pourra continuer.

Un déblocage d'ici deux mois ?

Une fois que cette partie-là sera terminée, il sera enfin possible de réduire le périmètre de sécurité en repoussant un peu la palissade actuellement en place. Cela permettra de rouvrir l'Hôtel de la Paix, de redéployer les terrasses des restos qui se trouvent à cet endroit, comme Pickles, de débloquer l'accès à la rue Saint-Nicolas et de rétablir la circulation dans la rue Pierre-Mauroy. "Vous dire quand exactement, je ne peux pas, a déclaré Martine Aubry. On aimerait que ce soit possible d'ici quelques semaines, peut-être un ou deux mois."

Concernant la rue Saint-Nicolas en elle-même à présent. "Même s'ils ne présentent pas de risque d'effondrement, plusieurs bâtiments sont vraiment délabrés et auraient besoin de très lourds et couteux travaux avant d'envisager une réintégration de leurs occupants. On craint que certains commerçants qui se trouvaient là ne puissent pas revenir."

Une chose est certaine, le drame a provoqué plusieurs réactions chez de nombreux et nombreuses propriétaires : parfois une crainte, parfois une prise de conscience. Depuis le 12 novembre, 266 signalements ont été effectués auprès de la Ville de Lille.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Quatre chantiers vont impacter le centre-ville de Lille jusqu'au 5 juillet

Margot Hoornaert, 4 min de lecture
17 juin 2024 Dans la rue


[Pride de Lille] Où faire la fête après la Marche des Fiertés le 15 juin ?

Aurore Garot, 4 min de lecture
14 juin 2024 Night Night Dans la rue


La Pride est de retour dans les rues de Lille ce samedi

Aurore Garot, 4 min de lecture
10 juin 2024 Dans la rue Chiant mais important


article écrit
par Margot Hoornaert

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Foodporn

Bars

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact