Accueil  > 

Les Effronté.e.s, la nouvelle marque lilloise qui rend les sex toys inclusifs

Margot Hoornaert 3 min de lecture
16 mai 2023,

Partager cet article

Partager cet article

Dans certains love shops et ailleurs, on entend encore souvent parler de sex toys pour homme ou pour femme. Une notion de genre que Delphine, lilloise de 31 ans, avait à cœur de dépasser en lançant sa propre marque : Les Effronté.e.s, qui vend des jouets (en ligne) classés en fonction de la zone à stimuler. Au-delà d'un e-shop, Les Effronté.e.s c'est aussi des tas de bons conseils et de projets. Présentations.

"Vous avez déjà genré une assiette ? Non. Pour moi genrer un objet n'a pas de sens, alors pourquoi le faire avec un sex-toy?". La citation est de Delphine, trentenaire lilloise. Après un an de formation, cette ancienne informaticienne s'est reconvertie à la tête d'une nouvelle marque qui vend des sex toys inclusifs en ligne : Les Effronté.e.s.

"Pour résumer, sur notre e-shop, on s'affranchit des classifications classiques de genre : "pour homme", "pour femme" et "pour couple". À la place, les jouets sont classés en fonction de la partie du corps sur laquelle on veut les utiliser."

Vous allez donc pouvoir retrouver les outils de plaisir classiques, à savoir les vibrants, les mignons, les connectés, les sans contact (oui oui)... et tous les autres. Simplement, ils ne sont pas expressément vendus pour monsieur ou pour madame, mais pour tout le monde, et la nuance a son importance quand on ne veut pas d'une étiquette.

Et qui dit pour tout le monde, dit pour les expert·es comme pour les débutant·es. "Certains jouets sont évidents à utiliser, d'autres beaucoup moins. C'est pourquoi j'ai créé un guide d'utilisation et d'exploration pour chaque produit vendu, et qu'en plus je suis aussi joignable (les contacts ici) tous les jours de la semaine de 9h à 18h pour répondre aux questions, aiguiller les choix, donner des conseils", explique Delphine.

Max 60€ le joujou

Que celles et ceux qui ont déjà voulu acheter le joujou dernier cri et se sont ravisé·es en voyant le prix lèvent la main. Oui, l'addition peut vite chiffrer. "J'ai pris le parti de proposer des choses abordables en termes de tarifs. Il n'y a pas de raison qu'on ne puisse pas s'offrir un sex toy parce qu'on est étudiant·e par exemple. Sur le site ça commence à 6€ pour les œufs masturbateurs par exemple, et ça monte à 60€ maximum." Et pour respecter les normes européennes, Delphine ne passe que par des fournisseurs français.

Des ateliers à venir

Delphine se lance et elle a des idées plein la tête, dont quelques-unes déjà sur les rails. "D'ici quelques semaines, je vais proposer deux nouveautés : la première ça sera la possibilité de réserver un créneau téléphonique de 20 minutes pour parler sexualité, poser toutes les questions désirées. La deuxième c'est l'arrivée de la vente à domicile, un peu en mode réunion Tupperware mais avec des sex-toys."

Tout ce qu'on peut vous conseiller pour suivre tout ça se près, c'est de checker Les Effronté.e.s sur les réseaux sociaux, Facebook ou Insta.

On vous remet le lien vers le site internet des Effronté.e.s, et en on profite pour vous préciser que vous pouvez commander et vous faire livrer où vous le souhaitez en France et en Belgique.

Vozer Vozer

article écrit
par Margot Hoornaert

Vozer Vozer


À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact