Accueil  >  La vie quot'  >  Chiant mais important

Taftavie a désormais sa plateforme de freelance 100% étudiante

Aurore Garot 3 min de lecture
16 déc. 2023, Chiant mais importantLa vie quot'

Partager cet article

Partager cet article

Infos
pratiques

📱 Site, Insta


Créé en mars 2023 par des (ex)étudiants ingénieurs, Taftavie a déjà permis à pas mal d'étudiant·es de se faire de la thune et de l'expérience dans leur domaine de compétences. Alors que les missions étaient envoyées par mail jusqu'ici, l'outil a désormais sa propre plateforme qui permet de trouver les missions et candidater sans passer par le duo fondateurs. On vous explique comment ça marche.

Quand on est étudiant·e, trouver du taf en lien avec ses études est laborieux. Mathéo et Alexandre y ont fait les frais quand ils étaient eux-mêmes étudiants en ingénierie. "On a été serveurs et barmen pendant deux ans pendant nos études, raconte Alexandre. On ne trouvait pas de "job étudiant" d'ingénieur alors que c'était notre spécialité".

Face à ce problème, les deux Lillois (et Tristan qui a rejoint l'aventure) ont développé Taftavie en mars 2023. "On voulait proposer aux étudiants de faire des missions en freelance en lien avec leurs études, alors on a commencé à démarcher des entreprises. On envoyait ensuite ces missions par mail aux étudiants inscrits à Taftavie selon leur domaine de compétence", continue l'ingé.
Sauf que "ça prenait un temps fou de faire l'intermédiaire entre l'entreprise et l'étudiant." Sans parler du paiement qui se faisait en différer une fois la mission terminée. "On envoyait la facture à l'entreprise qui pouvait mettre un peu de temps avant de payer", ajoute-t-il.

Trouver du taf simplement


Pour régler tout ces dysfonctionnements, les Lillois ont donc développé une plateforme en ligne où les étudiant·es et les entreprises peuvent directement se contacter, sans intermédiaire. "D'un côté l'étudiant créé son profil, renseigne ses infos et son domaine de compétences, de l'autre les entreprises publient directement leurs missions", explique Alexandre qui parle de missions en audiovisuel, commerce, com', marketing, compta, gestion, design, informatique, ingénierie et juridique.
Sur la plateforme, on peut trouver des missions en audiovisuel, commerce, com', marketing, compta, gestion, design, informatique, ingénierie et juridique.
Si ça matche, un contact par chat est établi pour préciser les objectifs de la mission, le volume horaire et les ressources nécessaires. "Le prix de la prestation est indiqué dans l'annonce. Elle démarre à 15€ de l'heure et les étudiants peuvent essayer de négocier selon leurs compétences", précise le co-fondateur de la plateforme, qui ne prend sa part du gâteau (20%) que du côté des entreprises. "Si la mission est à 17€ l'heure, on va faire payer 20€ à l'entreprise", donne-t-il en exemple.

Pour ce qui est du paiement, il se fait directement une fois la mission terminée. "Maintenant tout se fait sur la plateforme et on a la mainmise pour débloquer l'argent si besoin" ajoute Alexandre. La plateforme est aussi dotée d'un système de feedback qui permet aux étudiant·es de noter les entreprises et inversement. Histoire de voir les bons et les mauvais élèves des deux côtés. 

Conditions pour s'inscrire


Si vous êtes étudiant·es et que la plateforme vous plaît bien, vous pouvez vous inscrire ici. Mais il faut remplir deux conditions : 
  • avoir un certificat de scolarité
  • se faire un statut d'auto-entrepreneur (ça prend 5 minutes à faire et les Lillois ont développé un guide pour vous aider)

Oui, c'est tout. Derrière c'est la team de Taftavie qui gère le délire administratif pour que vous puissiez rester focus sur vos missions.

Un autre projet en cours


En plus de la plateforme, Mathéo et Alexandre sont en train de développer une application. "Elle devrait voir le jour en mars-avril, si tout va bien". Stay turned.
Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Art, lettres et histoire... à la découverte des masters de la FLSH à la Catho

Mathilde Dolinger, 4 min de lecture
20 fév. 2024 Chiant mais important


Le quatrième budget participatif de Lille est lancé (et on attend vos projets)

Aurore Garot, 3 min de lecture
03 fév. 2024 Dans la rue Chiant mais important


LiDD, la nouvelle école de design de l'Université Catholique de Lille

Mathilde Dolinger, 3 min de lecture
02 fév. 2024 Chiant mais important


article écrit
par Aurore Garot

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact