Accueil  >  Bouffe & Godet(s)  >  Foodporn

Aokamo, le petit frère japonais de Bleu Canard va ouvrir courant mai

Aurore Garot 3 min de lecture
18 mars 2024, Foodporn

Partager cet article

Partager cet article

Infos
pratiques

📍 25 rue Pierre-Mauroy à Lille
📅 Ouverture prévue courant mai
📱 Insta
Le Pickles de la rue Pierre-Mauroy c'est fini. D'un commun accord, les deux gérantes ont revendu à Rémi de Bleu Canard, le local voisin de la cantine bistronomique. À la place, avec son associé et chef cuistot Ryo, il va ouvrir courant mai Aokamo, un resto qui garde l'état d'esprit de Bleu Canard et sa cuisine du monde avec en plus la touche japonaise de son chef. Et ça s'annonce délicieux.



Amoureux·ses de la cuisine végé-vegan de Pickles, ne pleurez pas. Elo et Caro cuisinent toujours dans leur resto sur la rue Solfé. Le petit mot d'adieu écrit sur la porte du local de la rue Pierre-Mauroy a provoqué des cris de détresse (chez certaines personnes de notre entourage en tout cas), mais on a une bonne nouvelle. Un autre bon resto vient prendre sa place.

Vous voyez Bleu Canard, leur voisin ? Et bien c'est son gérant Rémi Aboudiab et son associé et chef cuistot Ryo Nakamura qui reprennent le lieu. "À la base de Pickles (qui s'appelait Pause), c'était mon ancien associé Brice et moi, rappelle Rémi. Ensuite Elodie et Caroline ont pris la gérance et on a ouvert la deuxième adresse dans le quartier Saint-Michel. D'un commun accord, on a décidé que que je leur revendrai mes parts et que je récupérerai le local de la rue Pierre-Mauroy."
Aokamo va prendre la place du Pikcles.
Aokamo va prendre la place du Pikcles.

Un Bleu Canard japonisé 

Son plan initial était simplement de le revendre. Mais c'est sans compter Ryo qui avait une idée en tête : ouvrir un autre resto qui garderait l'esprit de Bleu Canard et sa bonne cuisine bistronomique aux saveurs du monde, mais en ajoutant sa touche japonaise (il vient d'Okinawa). C'est d'ailleurs pour ça que leur nouveau resto s'appelle Aokamo, qui veut littéralement dire "Bleu Canard".

"On va travailler des produits différents, indique Ryo. Le midi, je vais faire de la cuisine quasi-exclusivement japonaise avec des ramens, du karaage, des gyozas, du katsu curry et d'autres spécialités." Et comme chez son grand frère, la carte changera régulièrement et comportera 2 entrées, 2 plats et 2 desserts.
Le soir, on passe en mode mélange des saveurs du monde et du Japon. On vous file quelques exemples partagés par Rémi : 
  • daurade grillée au binchotan avec un curry vert de cresson et une  sauce vierge aux agrumes
  • tempura de ris de veau avec bisque de langoustine et shiso
  • salade de tofu/salsifis, gomadare et crispy oignons
  • houmous à l'ail des ours avec pickles de groseille et pita au zaatar
  • cromesquis de cochon, émulsion de cheddar et lard, pickles de grains de moutarde
  • cheesecake au matcha avec pesto de menthe et pistache

On s'arrête-là mais vous avez l'idée : une cuisine variée, créative et adaptée à la fois aux carnivores et aux vegans. "On utilise les codes de la gastronomie sans être de la gastronomie. On veut démystifier la technique de Ryo et rendre ça accessible, assure Rémi. Ce sont des plats qui pourront se partager...ou non!"

Vins natures il y aura pour accompagner tout ça avec "une mention spéciale aussi pour les alcools japonais comme le saké, le whisky ou encore l'awamori qui est un saké d'Okinawa." Mais comme d'hab, on profite mais avec modération.

Une déco épurée et un cadre intimiste

Pour le resto en tant que tel, ce ne sera pas comme Pickles qui ne faisait que de la vente à emporter avec quelques tables en terrasse pour s'assoir. "On réhabilite l'étage pour en faire une salle qui sera intimiste avec 16 à 18 places", continue Rémi.

Si vous vous attendiez à une déco japonaise ultra-présente, sachez que pas du tout. "Je ne veux pas être dans le cliché, déclare Ryo. Ça va être une déco épurée." Au rez-de-chaussée, le chef ramène cependant une tradition du Japon : le tachinomi. "C'est un comptoir sans sièges pour que les gens mangent debout. On en a beaucoup au Japon. Ils pourront me voir cuisiner devant eux." Autant dire, qu'on attend l'ouverture en mai avec impatience.
Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Début juin, 16 chefs de renom vont cuisiner à Grand Scène

Aurore Garot, 2 min de lecture
15 avr. 2024 Foodporn


À Lille, la pizzeria Lou ouvre un nouveau spot italo-americain fin mai

Aurore Garot, 2 min de lecture
15 avr. 2024 Foodporn


Fin avril, Mickaël Braure ouvre un Spot de copains en plein air à côté de Rillons

Aurore Garot, 3 min de lecture
11 avr. 2024 Foodporn Bars


article écrit
par Aurore Garot

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact