Accueil  >  Culturons-nous  >  Plein les yeux

From Roubaix to Detroit, la série documentaire qui relie par l'art deux villes aux destins croisés

Aurore Garot 4 min de lecture
18 juin 2024, Plein les yeux

Partager cet article

Partager cet article

Infos
pratiques

📅 Projection gratuite le 21 juin à 19h30 à La Condition Publique de Roubaix
📱 Disponible en replay sur France TV
📱 Insta, TikTok, Facebook
Roubaix et Détroit. Deux villes post-industrielles, deux villes qui ont mauvaise réputation, mais surtout deux villes où la création artistique se déploie et renforce le tissu social et culturel. En interviewant plusieurs artistes issu·es des cultures urbaines des deux continents, Clara Yvard, Lilloise de 27 ans sort une série documentaire passionnante où l'art et la lutte sociale s'entremêlent. À découvrir sur le site de France TV et à la Condition Publique le 21 juin en mode nocturne.
Avec la désindustrialisation, Roubaix, la ville où l'industrie textile faisait sa réputation, devient la ville la plus pauvre de France. Dans le Michigan aux Etats-Unis, c'est Détroit qui vit ce déclin avec la fermeture des usines automobiles et les émeutes de 1967. Et pourtant de chaque côté de l'Atlantique, les habitants continuent de faire vivre leur ville, notamment les artistes qui cherchent à faire le lien entre leur pratique artistique et la vie sociale et culturelle de leur quartier.

C'est en tout cas ce que veut montrer Clara Yvard à travers sa série documentaire From Roubaix to Détroit. Lilloise depuis 2 ans, elle a aussi vécu pendant un an à côté de Détroit où elle découvre alors un gros vivier d'artistes, "comme à Roubaix." "Ce ne sont pas des villes saturées culturellement comme Marseille d'où je viens ou Paris, explique la vingtenaire. Il y a moins de moyens, moins de structures qui peuvent accompagner les projets émergents mais en aucun cas c'est un blocage. Tous les artistes que j'ai rencontrés ont cherché à créer les outils qu'ils n'avaient pas plus jeunes, pour les offrir aux futures générations et pour se battre contre la gentrification qui arrive à Roubaix comme à Détroit. Ce sont ces artistes militants que j'ai voulu mettre en avant. Ceux qui font un travail avec les habitants"

4 épisodes, 4 arts urbains, 8 artistes

À travers 4 épisodes de 13 minutes, la vingtenaire présente à chaque fois un art issu de la culture urbaine (mode, street art, danse et musique) à travers le regard de deux artistes activistes, l'un roubaisien, l'autre de Détroit. Dans notre ville, on peut ainsi découvrir :
  • la rappeuse roubaisienne Punchlyn, qui fait de l'éducation sociale et culturelle
  • Kaïss, qui a fondé la marque de prêt-à-porter d'upcycling Pour la Paix
  • OmoÏ, un danseur et chorégraphe qui organise des events pour les jeunes et les aide à explorer leur sensibilité à travers la danse
  • Papysse, "dessinateur plutôt que street artiste" qui œuvre dans des projets communautaires et éducatifs.
"Je laisse la place aux artistes pour me parler de leur ville, de leur pratique, de leur action culturelle et sociale dans leur quartier et de comment l'art est une arme de construction massive qui permet l'émancipation personnelle et celle des communautés, qui sont très présentes dans les deux villes", résume Clara. Car pour elle, les politiques vantent le street art de Roubaix pour attirer de nouvelles populations, mais "on ne vend pas Roubaix pour ses habitants. On parle de 'renaissance' et pour moi, ce terme n'est plus utilisable. C'est nier tous les habitants qui sont restés et qui se sont battus pour leur ville. Il est grand temps qu'on donne la parole à des créateurs racisés trop invisibilisés et qu'on leur donne une page blanche pour s'exprimer."
 

Où voir From Roubaix to Detroit ?

On résume : From Roubaix to Détroit est une série documentaire artistique, engagée et inclusive. Tout ce qu'on aime. Si ça vous tente aussi, sachez que la série est disponible sur le site de France TV (le lien est dans les infos pratiques). Mais pour vivre le visionnage encore plus intensément, on vous recommande d'aller voir la projection nocturne le 21 juin à la Condition Publique. C'est gratuit et tout ce que vous avez à faire, c'est ramener votre sac de couchage.
Et si vous voulez creuser encore plus loin, Clara ne s'est pas limitée à huit interviews. "Tu ne peux pas représenter la dynamique artistique de deux villes au regard de 8 artistes. Alors j'en ai rencontré 21 autres", ajoute-t-elle. Pour mater le reste de son boulot, direction la page Instagram de From Roubaix to Detroit où un épisode est diffusé tous les jours jusqu'à la fin du mois de juin. Après ça, vous aurez peut-être envie d'ouvrir les portes de Roubaix, en dépassant ses clichés. 
Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


La Belgique s'invite dans les rues de Lille du 19 au 21 juillet

Lola Pierkot, 2 min de lecture
19 juil. 2024 Dans la rue Plein les yeux


Le festival Les Pianistes prennent le quart continue le 16 juillet à Tourcoing

Lola Pierkot, 2 min de lecture
11 juil. 2024 Plein les yeux Night Night


Quel est ce spectacle qui investit Notre-Dame de la Treille à Lille en septembre ?

Sarah Ciampa, 2 min de lecture
09 juil. 2024 Plein les yeux


article écrit
par Aurore Garot

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Foodporn

Bars

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact