Accueil  >  Vert et Solidaire  >  C'est green

[Slow Fashion] L'upcycling, c'est chouette avec les Récoupettes

Gaëlle Portenart 0 min de lecture
10 août 2020, C'est green

Partager cet article

Partager cet article

Chaque été, on réduit la cadence. Et on prend le temps de se recentrer sur l'essentiel pour mieux aborder la rentrée. De notre côté, on a décidé de vous concocter une petite série d'été sur ceux qui se sont mis comme défi de rendre la mode plus écolo, plus responsable tout en gardant le plaisir de porter des fringues stylées. Aujourd'hui, on va chez les Récoupettes de Wazemmes.  On a parfois des vieux vêtements, trop abîmes pour être donnés, dont ne sait pas quoi faire. Nichée au coeur de Wazemmes, l'association Les Récoupettes les récupère pour les upcycler en accessoires zero-déchet. Mieux : c'est une ressourcerie qui apprend à qui-le-veut à coudre de ses mains tout en donnant une seconde vie aux fringues, aux machines à coudre et à tout ce qui touche aux arts du fil. Fondée en août 2018, elle s'est installée à Wazemmes, rue Degland et accueille des bénévoles et curieux-ses. Les accessoires créés sont, en grande partie, des outils bien utiles pour une maison zéro-déchet : des disques démaquillants, des sopalettes-alternatives au papier essuie-tout-, ou des tawashettes -éponges faites à partir de t-shirts récupérés-. Cette production est réalisée par les activettes, les bénévoles actifs-ves depuis plus de six mois au sein de l'association. L'une des fondatrices, Julie, fabrique également des bijoux en matériaux recyclés. Il est possible d'acheter (leur production est listée ici) en ligne, mais attention : chaque produit est unique, donc il vaut mieux passer les voir. Pour ceux qui souhaitent apprendre, vous pouvez les contacter pour un cours à 10 € de l'heure. Il y a plusieurs thèmes : zéro déchet, accessoires Montessori (pour la pédagogie du même nom) et parents/enfants. Au sein de la ressourcerie, vous pouvez aussi venir utiliser l'une de leurs machines remises à neuf. "La personne réserve un jour et un créneau d'arrivée et repart quand elle le souhaite, explique Laetitia, l'une des deux autres fondatrices, actuellement en CAP Couture. Pour profiter des installations en illimité, c'est 60 € par mois, ou un engagement au sein du projet comme bénévole qui vous permettra d'apprendre en participant à la production.

Lieu d'échange, de transmission

Pour Laetitia, "le but c'est que les personnes puissent se croiser, peu importe leur domaine de prédilection. [...] On a une dame de 87 ans, qui a fait tous les arts du fil dans sa vie. Elle a un plaisir énorme à transmettre. C'est extrêmement enrichissant". C'est aussi ça, les Récoupettes : un endroit où apprendre l'un-e de l'autre, entre générations. L'association réfléchit d’ailleurs à mettre en place des ateliers dans des EPHAD.  https://www.instagram.com/p/B-AQldfKbDr/ Vous pouvez découvrir plus d'exemples de la production des Récoupettes sur leur Instagram et leur Facebook. Le détails des ateliers est sur leur site et leur ressourcerie c'est au 25 de la rue Degland à Wazemmes. 
Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


L'appli Wepost permet de réduire le prix de vos billets de train en livrant des colis

Aurore Garot, 3 min de lecture
10 avr. 2024 Transports C'est green


Ce week-end, la vente vintage XXL de Troc.com revient à 10 minutes de Lille

Aurore Garot, 2 min de lecture
09 avr. 2024 Staïle C'est green


Les bennes à biodéchets débarquent à Lille

Lola Pierkot, 2 min de lecture
06 avr. 2024 Vert et Solidaire C'est green


article écrit
par Gaëlle Portenart

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact