Accueil  >  La vie quot'  >  Transports

Sauf exceptions, pas de retour en Belgique avant le 1er avril au moins

Jean Duquesne 2 min de lecture
12 fév. 2021, Transports

Partager cet article

Partager cet article

On aimerait que ce soit un poisson d'avril, mais non. Les frontières entre la France et le plat-pays vont rester fermées à cause du Covid pour au moins un mois supplémentaire. Heureusement, il y a quelques exceptions à la règle mais il faut faire pas mal de démarches.

On l'annonçait déjà il y a moins d'un mois : impossible de se rendre en Belgique pour une raison non essentielle. Depuis le 5 février, la mesure a été prolongée de façon assez discrète, et durera jusqu'au 1er avril au lieu du 1er mars initialement prononcé.

Si vous devez absolument vous y rendre, il faut anticiper votre départ et prévoir quelques trucs. Il vous faut impérativement un test PCR négatif de moins de 72 heures sauf si vous voyagez en voiture, à pieds ou en vélo et que vous y restez moins de 48 heures. Par contre, impossible d'échapper à la déclaration sur l'honneur qu'il faut télécharger ici avant son départ et la compléter. Cette dernière doit être réalisée pour tous les déplacements peu importe la durée, la provenance ou la raison.

Autre démarche à ne pas oublier : le formulaire de localisation du passager. Pour ce dernier, trois points importants :

  • Il doit être réalisé au plus tôt 48 heures avant votre entrée sur le territoire belge.
  • Il n'est demandé que si vous comptez séjourner plus de 48 heures en Belgique.
  • Vous voyagez en avion, bateau, bus ou train : il est obligatoire peu importe le temps passé sur le territoire.

Frontaliers et motifs impérieux

Bon, la frontière vous ouvrira tout de même ses portes si vous faites partie d'un motif essentiel. Ces derniers, on vous les pose juste en-dessous :

  • Raisons familiales impérieuses
  • Pour une raison humanitaire, comme aider une personne âgée.
  • Déplacement des personnes frontalières
  • Raisons professionnelles
  • Raisons diverses, comme un déménagement ou prendre soin d’un animal.

Pour les personnes frontalières, habitant à max 20 km de la Belgique, il est encore possible de s'y rendre pour s'acheter genre du tabac ou un plein d'essence. Vous devez juste avoir votre déclaration sur l'honneur et y passer moins de deux jours.

Par contre, information importante : tout ce qui est interdit en France l'est également en Belgique et vice versa. Pour donner un exemple, les coiffeurs belges ne rouvriront que demain, soit le 13 février. Si une personne belge souhaite se rendre chez un coiffeur français qui eux sont encore ouverts, c'est interdit. Et cela fonctionne avec tous les domaines donc renseignez vous bien si vous souhaitez passer d'un pays à l'autre.

Pour retrouver l'ensemble des informations, c'est sur ce site internet. Si un p'tit tour en Belgique est bientôt prévu, n'oubliez pas de télécharger la déclaration sur l'honneur et peut-être aussi le formulaire de localisation du passager.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Mobilités douces à Lille et autour : on a besoin de votre avis

Margot Hoornaert, 1 min de lecture
15 fév. 2024 Transports


La MEL va acheter (ou louer) des nouvelles rames pour la ligne 2 du métro

Aurore Garot, 2 min de lecture
13 fév. 2024 Transports


Des travaux vont impacter la circulation rue du Molinel dès ce lundi

Margot Hoornaert, 1 min de lecture
10 fév. 2024 Transports Dans la rue


article écrit
par Jean Duquesne

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact