Accueil  >  Culturons-nous

La Manufacture de Roubaix ouvre son FabLab textile début février

Justine Pluchard 5 min de lecture
20 jan. 2022, Culturons-nous

Partager cet article

Partager cet article

Mise à jour : le FabLab n'existe plus, nous a annoncé le Musée La Manufacture de Roubaix

Créer un tiers-lieu où chacun et chacune pourra venir apprendre à coudre et profiter de machines au sein même d'un musée de la création textile, c'est plutôt logique. L'équipe de la Manufacture est en train de concrétiser tout ça grâce à une subvention. Elle s'apprête à ouvrir son atelier textile le 2 février avec des ateliers aux prix abordables. 

La Manufacture, c'est le musée de la mémoire et de la création textile de Roubaix. Un lieu d'histoire qui veut continuer à écrire la sienne avec ceux et celles qui ont envie de se lancer dans la couture ou à se perfectionner dans l'art du fil. "Le musée a déjà vécu plusieurs phases d'évolution depuis 2014 et on a déjà intégré des ateliers en plus des visites guidées. Mais on voulait aller plus loin", explique Claire Baud-Berthier, responsable de la programmation et des publics à La Manufacture.

Aller plus loin, ça voulait dire créer un FabLab, un tiers-lieu dédié au textile où plus d'ateliers pourraient se tenir au fil de la semaine. Le musée a déjà tout ce qu'il faut pour ça : un espace libre de 250m² dans son ancienne entrée, les forces vives et l'envie. "Il ne nous manquait que les finances", sourit Claire. Elles ont été trouvées via une subvention de la Fondation Orange. Grâce à elle, le musée a pu investir dans huit machines à coudre, deux surjeteuses, une brodeuse numérique, deux tables de découpe. "Et surtout, on a pu embaucher Sandra." 

Sandra Vairo, c'est donc la future cheffe de l'atelier. Diplômée en métier de la mode, modéliste et couturière, c'est elle qui animera et gèrera le lieu. Elle a d'ailleurs déjà commencé avec l'atelier d'insertion que le musée a lancé en amont de l'ouverture au grand-public. "Depuis septembre, on accueille une dizaine de personnes d'un centre social roubaisien qui savent coudre mais pas forcément avec les techniques ou les machines d'aujourd'hui, explique Claire. On les accueille donc gratuitement pour les faire grimper en compétence." 

Les autres formations et ateliers qui seront proposés à partir du 2 février au public ne seront pas gratuites, mais resteront accessibles financièrement (on vous file le détail juste après). "On veut trouver un équilibre financier mais on a surtout à cœur de rendre cet espace collectif et convivial", ajoute Claire. Un coin avec des canapés et bientôt une petite cuisine sera d'ailleurs là pour finaliser l'atelier. Ce dernier pourra aussi faire coworking de couture pour les personnes qui ont juste besoin du matos sur place sans forcément de cours ou de formation. 

Un site, des résas et une foule d'ateliers

Dès le 25 janvier, vous pourrez déjà vous inscrire sur le site de l'atelier. Vous y découvrirez toutes les formations de Sandra mais aussi les ateliers spécifiques et la réservation de machines. Pour le détail, ça donne ça : 

  • "J'me lance ou j'me lance" : pour celles et ceux qui ont eu une belle machine à coudre pour Noël... mais qui ont encore peur d'elle et ne savent pas par où commencer. Vous débarquez à l'atelier avec et Sandra prend une heure rien qu'avec vous pour vous apprendre le B-A BA.
    Les mercredis et jeudis de 17 heures à 18 heures : 15 euros
  • "Même pas peur" : un atelier d'une heure pour celles et ceux qui veulent apprendre une technique en couture particulière : créer une boutonnière ou faire des fronces par exemple. Ce sera par groupe de 6 personnes max.
    Chaque vendredi de 17 heures à 18 heures : 7 euros 
  • "C’est moi qui l’ai fait" : un format un brin plus long consacré à une réalisation spécifique, de A à Z en petit groupe. Vous pouvez déjà checker les ateliers de février en ligne.
    Ce sera tous les samedis aprems et le prix variera en fonction des ateliers.
  • "J'ai un projet !" : un module pour celles et ceux qui ont déjà les bases mais qui ont besoin d'un petit coaching en plus pour mener à bien un propre projet. C'est une sorte d'accompagnement à la carte selon les besoins et difficultés, que vous ayez une machine ou pas.
    Du mercredi au vendredi, 14h30-16h30, forfait 10 séances 50€ 
  • "Mon truc brodé" : l'atelier a une super brodeuse numérique qui permet de faire un cadeau personnalisé ou de pimper un vêtement. Le prix sur devis après envoi de votre projet à latelierdelamanuf@gmail.com
  • Le coworking : Vous savez coudre, vous avez un projet mais pas forcément le matos ou l'endroit pour le faire. Vous pouvez venir de 14 heures à 18 heures du mercredi au samedi en accès libre pour réserver votre machine pour 1, 2 ou 4 heures. Vous aurez aussi accès à la table de découpe et au fer à repasser.
    Il suffira de réserver sa machine ici
Voilà, vous savez tout ! Le FabLab de la Manufacture ouvre officiellement son site internet le 25 janvier et son atelier le 2 février. A noter que le Gang des Tricoteuses animera toujours ses traditionnels ateliers là-bas le mardi. 

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Le musée La Piscine de Roubaix accueille trois nouvelles expos

Margot Hoornaert, 4 min de lecture
22 juin 2024 Culturons-nous


Que faire à la villa Cavrois de Croix cet été ?

Sarah Ciampa, 4 min de lecture
12 juin 2024 Culturons-nous


Mi-juin, le live gratuit de l'Opéra de Lille revient dans toute la région

Mathilde Dolinger, 3 min de lecture
07 juin 2024 Culturons-nous


article écrit
par Justine Pluchard

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Foodporn

Bars

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact