Accueil  >  La vie quot'  >  Transports

Nouvelles lignes de tramway : la concertation est finie, mais ça coince à Lille

Lucie Delorme 2 min de lecture
14 juil. 2022, Transports

Partager cet article

Partager cet article

C'est un sujet au looooooong cours. Voté en juin 2019 par la MEL, le schéma directeur des infrastructures de transports (SDIT, son ptit surnom) prévoit la création de nouvelles lignes de tram et de bus à haut niveau de service dans la métropole lilloise. La phase de concertation sur les tracés vient de prendre fin, mais ce n'est que le début d'un processus long (et douloureux?).

Quand une communauté d'agglo vote en 2019 la création de 50 km de trams et de 25 km de lignes de bus à haut niveau de service (soit BHNS, plus vert, plus rapide), vous pensez bien que ça ne se fait pas en cinq minutes. Le projet voté par la MEL il y a trois ans pour le modique budget de 2 milliards d'euros vient de franchir une étape importante : la concertation, démarrée en février, a pris fin et le projet commence sérieusement à prendre forme.

On vous en parlait ici, mais pour mémoire, le SDIT prévoit la création de plusieurs lignes de trams et de BHNS, que voici :

Deux lignes de tram, l'une entre Neuville-en-Ferrain et Hem, l'autre entre Wambrechies et Seclin (ou Templemars, pas encore décidé), et deux lignes de bus, entre Saint-André et Villeneuve-d'Ascq, et entre Lomme et Villeneuve-d'Ascq. Le projet couvre 25 communes en tout et devrait voir le jour entre 2028 et 2035. On a deux secondes pour s'y faire, donc.

Sauf que la concertation, si elle a validé en substance le tracé du tram qui traversera Roubaix et Tourcoing, a aussi révélé que ni les élus d'opposition ni les habitant·es ne se font au tracé lillois. Si vous y regardez de plus près, vous verrez que le tramway évite soigneusement le centre ville de Lille pour passer par le boulevard de Moselle, entre Vauban-Esquermes et Bois-Blancs, pour le moment pas hyper habité.

Objectif annoncé : préparer le terrain pour le moment où la ville s'y densifiera inexorablement, et permettre aux quartiers périphériques d'être mieux desservis. Mais lors du dernier conseil métropolitain, fin juin, l'opposition a dénoncé une absence de discussion possible sur le tracé lillois, rapporte La Voix du Nord. Les quartiers périphériques seront certes desservis, mais n'auront pas plus de possibilité d'accéder au centre ville de Lille, reprochent notamment les élu·es EELV.

Ca ne vous aura pas échappé, nous ne sommes qu'en 2022, et les étapes sont encore nombreuses avant que le tracé ne soit acté. La prochaine va démarrer cette année et consistera à mener des études de faisabilité. Puis en 2024, une enquête publique sera déployée à ce sujet sur toute la métropole lilloise. Une nouvelle occasion pour les habitant·es de s'exprimer à nouveau sur le tracé lillois.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


La ligne 1 du métro de Lille ne circulera pas 4 soirs par semaine jusqu'à début juillet

Aurore Garot, 1 min de lecture
16 mai 2024 Transports


Le challenge Mai à vélo a démarré dans la métropole lilloise

Aurore Garot, 2 min de lecture
04 mai 2024 Transports C'est green


4 stations de métro changent de nom dans Lille et sa métropole

Lola Pierkot, 1 min de lecture
25 avr. 2024 Transports Dans la rue


article écrit
par Lucie Delorme

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Foodporn

Bars

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact