Accueil  >  La vie quot'  >  Transports

À partir d’avril, les conducteurs en infraction seront verbalisés via des caméras

Aurore Garot 2 min de lecture
11 mars 2024, Transports

Partager cet article

Partager cet article

Souriez, vous êtes filmé·es. Enfin votre plaque d'immatriculation plus exactement. À partir du mois d'avril, les agents municipaux derrière les 141 caméras de la ville pourront générer des PV sans bouger de leur chaise. Dans un premier temps, ça concernera surtout les stationnements dangereux sur les voies de bus et cyclables ainsi que les trottoirs, selon La Voix du Nord. Mais pas que.




Depuis 2022, Lille a son centre de supervision urbain (CSU) pour permettre à des agents municipaux de visionner 24h/24 et 7j/7 les images renvoyées par les caméras de la ville. À ce moment là, on parlait d'un outil de dissuasion contre les délinquant·es (lié·es à des trafics de drogue par exemple), qui permettait d'intervenir rapidement sur le terrain et d'aider à élucider les enquêtes. Courant avril, ce centre aura une 
fonction supplémentaire : celle d'émettre des rapports d'infractions et de générer des PV à des conducteur·rices indélicat·es, à distance via les 141 caméras déployées. 

Les infractions pénalisées 


Une manière supplémentaire de faire respecter le code de la route et la sécurité routière pour la mairie. Selon La Voix du Nord, le dispositif est actuellement en test et se concentre dans un premier temps sur les stationnements gênants et interdits : voies de bus, les pistes cyclables, les trottoirs et les places réservées aux personnes à mobilité réduite (PMR). Mais ça ne va pas s'arrêter là. Ce sont aussi les Titines qui s'arrêtent sur les zones réservées aux vélos au niveau des feux tricolores et celles qui roulent sur les voies de bus, vélo et piétonnes qui seront verbalisées, toujours selon La Voix du Nord.
Dans un deuxième temps, on pourra aussi se taper une amende si on franchit des feux rouges, des stops, des lignes continues, qu'on utilise son portable au volant ou qu'on ne porte pas la ceinture de sécurité. L'agent va lire votre plaque d'immatriculation (pas d'identification de visage), émettre un rapport qui sera envoyé à l'Antai (Agence nationale de traitement automatisé des infractions) de Rennes qui vous retournera le PV à votre adresse. Et pour info, l'argent des PV n'ira pas à la Ville mais à l’État.

Les zones très surveillées

Plusieurs spots sont particulièrement surveillés à savoir ceux où les infractions se sont révélées nombreuses ces dernières années : l'avenue Willy-Brandt (médaille d'or des infractions), la rue Faidherbe et le boulevard Vauban. Mais ce ne sont pas les seuls axes sensibles, puisqu'on en compte une vingtaine d'autres selon La Voix du Nord. Autant dire qu'il va falloir faire gaffe. 
Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


À partir du 1er mai, le prix de vos billets TER va augmenter

Lola Pierkot, 1 min de lecture
11 avr. 2024 La vie quot' Transports


L'appli Wepost permet de réduire le prix de vos billets de train en livrant des colis

Aurore Garot, 3 min de lecture
10 avr. 2024 Transports C'est green


Une nouvelle plateforme rassemble les réparateurs de vélo de la métropole lilloise

Aurore Garot, 2 min de lecture
29 mars 2024 Vert et Solidaire C'est green, Transports


article écrit
par Aurore Garot

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact