Accueil  >  On sort ?  >  Festival

Main Square Festival : top 20 des artistes venus à Arras depuis la création du festival

Mathilde Dolinger 11 min de lecture
03 juil. 2024, Festival

©VDN

Partager cet article

Partager cet article

Infos
pratiques

📍 Citadelle Vauban à Arras
📅 du jeudi 4 au dimanche 7 juillet
🎫 billetterie ici
📱 Site, Facebook, Insta



Article
en partenariat

Le ou la client·e commande un article mais n’a pas de droit de regard sur la publication avant parution. C’est nous qui produisons le contenu pour en contrôler la qualité, le ton et l’éthique.

Pour en savoir plus, c'est ici

En 20 ans de Main Square Festival, Arras et ses pavés en ont vu du beau monde. À l'approche de l'édition anniversaire, du 4 au 7 juillet 2024, retour sur les concerts les plus fous que les festivalier·es ont pu vivre depuis 2004.
On ne veut pas faire de jaloux ni de jalouses et encore moins un classement. Alors c'est parti pour un top chronologique de 2004 à 2023, histoire de se rendre compte de la portée qu'a pris le Main Square Festival au fil des ans. 

2004 : Placebo, pour une première historique

Tout a commencé là. Le samedi 3 juillet 2004, un concert géant est organisé sur la Grand'Place d’Arras. Un seul show, trois heures avec les rockeurs de Placebo à leur apogée et près de 15 000 personnes présentes pour assister à la naissance de ce qui deviendra LE grand rendez-vous de l’été à Arras.

2006 : Depeche Mode enjoyed la Grand'Place

Les concerts à Arras trouvent leur nom cette année-là et deviennent le "Main Square Festival" (littéralement : le festival de la Grand'Place). Pour la première fois, le Main Square occupe le terrain sur deux jours et reçoit Depeche Mode en ouverture. La bande de Dave Gahan fait déplacer un peu plus de 20 000 personnes. Pour ses 25 ans de carrière, Depeche Mode joue les derniers titres de son album, mais également Just Can’t Get Enough, Personnal Jesus, Enjoy the Silence, des tubes planétaires.

2007 : Indochine de retour 7 ans plus tard

Cette année-là, le MSF se la joue frenchy. Tryo, Ayo et les Versaillais Air démarrent le festival avant de laisser la place à la tête d'affiche de cette édition : Indochine. Comme d'hab, Nicola Sirkis met en transe ses fans, 7 ans après sa première venue à Arras. "C'était le jour de la mort de Lady Di. Sur l’autoroute, on voyait passer les Anglais en voiture qui étaient tous tristes", se souvenait-il à l'époque.

Un proscenium avait été installé pour rapprocher les artistes du public. ©Archives Sami Belloumi/VDN
Un proscenium avait été installé pour rapprocher les artistes du public. ©Archives Sami Belloumi/VDN

2008 : Radiohead fait craquer la Grand'Place

2008 est un tournant pour le MSF. La programmatrice France Leduc s’associe avec le festival belge Werchter appartenant aux Américains de Live Nation qui rachèteront 75 % des parts du festival. C'est l'assurance pour beaucoup de la venue de grands noms. Le Main Square passe sur trois jours et accueille plus de 64 000 festivalier·es dont près de 30 000 pour le seul concert de Radiohead.

2009 : Coldplay, Kanye West, Katy Perry... une édition VIP

Celle-là fallait clairement y être. Coldplay, au sommet de leur gloire avec leur album Viva la Vida, Kanye West, Katy Perry étaient à Arras pour cette édition du Main Square sur 4 jours. Et encore c'est parce qu'il fallait faire un choix mais il y avait aussi Lenny Kravitz (qui est de retour cette année), Gossip ou encore Lily Allen... Cette édition est la dernière sur la Grand'Place qui devient trop petite pour la foule. 

2010 : les Black Eyed Peas inaugurent la Citadelle

Welcome to la Citadelle. Un changement de taille qui permet au festival de voir plus grand : la scène principale, une des plus grandes d'Europe, triple de taille et une seconde scène voit le jour, la Green Room. Au total, plus de 100 000 personnes viendront pour cette 6e édition. Plus de monde, plus de recettes, plus de moyens et plus d’artistes exceptionnel·les. Le premier jour, l’enceinte fortifiée affiche complet depuis plusieurs semaines. Il faut dire qu’en têtes d’affiche, on trouve les Black Eyed Peas. 40 000 festivalier·es bougent sur I got a Feeling. Après la prestation de Fergie et ses amis, David Guetta clôt cette première. 

2011 : Linkin Park pour une édition très rock 

Deuxième édition à la citadelle. La Green Room, qui avait vu le jour l’année précédente, double de taille : 20 m de long pour 15 de profondeur. Le festival qui a plutôt tendance à se la jouer éclectique opte pour une prog' très rock : Yodelice, Shaka Ponk, Queens of the Stone Age, The Chemical Brothers et... Linkin Park. 

2012 : Skip the Use fait le show

Cette édition est avant tout celle des découvertes, notamment sur la Green Room qui accueille Metronomy, Izia ou encore Brigitte. Mais on retient surtout la performance de nos locaux (vous nous excuserez le chauvinisme), Skip the Use qui mettent la place d'Armes sens dessus dessous. Le MSF pourra compter sur eux 8 ans plus tard, en 2020 alors que le Covid bat son plein. Quatre ans après sa séparation, le groupe se réunit dans la Citadelle d’Arras pour une session live enflammée. De retour en tandem, le compositeur et guitariste Yan Stefani retrouve l’emblématique chanteur Mat Bastard sur scène, avec une sélection de classiques du groupe et de nouveaux morceaux.

2013 : Green Day & Sting régalent les fans

Pour le premier soir, Green Day tient l’affiche avec un concert de deux heures. Tout y passe, les incontournables, Holiday ou Boulevard of Broken Dreams. Le chanteur Billie Joe Armstrong donne tout sur scène, n’hésitant pas à se recouvrir d’un drapeau tricolore, à se prosterner devant les festivalier·res et à inviter un jeune Nordiste sur scène pour un solo mémorable. Le lendemain place à la légende Sting, le leader de Police offre un show efficace. Roxanne résonne encore dans les enceintes de la Citadelle. Avec ses 105 000 festivalier·es en 2013, le Main Square se hisse dans le top 5 des festivals français.

Green Day, star du vendredi, a fait monter un fan sur la scène. ©Archives Pascal Bonnière/VDN
Green Day, star du vendredi, a fait monter un fan sur la scène. ©Archives Pascal Bonnière/VDN

2014 : Stromae & Imagine Dragons à guichets fermés

Si vous y étiez vous le savez, pour fêter les 10 ans du Main Square, l'orga ne s'est pas moquée de nous. Le line-up est dingue avec Iron Maiden, Skrillex, Wookid, Black Keys, Imagine Dragons qui joue à guichets fermés dès qu'une tournée est lancée... Mais l'apothéose de cette édition reste le concert de Stromae, alors en pleine ascension. C'est la seule journée complète depuis la venue des Black Eyed Peas en 2010. 1h30 d'un show formidable (vous l'avez ?) qui a réussi à réunir toutes les générations. 

2015 : Muse et un festival complet 

Avec 120 000 personnes au compteur sur les trois jours du festival, le Main Square affiche complet pour la première fois de son histoire. Et le retour de Muse ne semble pas anodin à cette situation, les tickets sont liquidés en quelques jours après l'annonce de la venue des British. Dans le public, impossible de se tromper : des dizaines de milliers de personnes sont là pour eux. 

Muse en tête d'affiche de l'édition 2015. ©Archives Johan Ben Azzouz/VDN
Muse en tête d'affiche de l'édition 2015.©Archives Johan Ben Azzouz/VDN

2016 : Iggy Pop

Qu'on aime ou non le voir se déhancher torse nu, peau flétrie et désinvolte, on ne peut que s'incliner devant l'immensité du talent d'Iggy Pop. À 70 ans, le rockeur a ouvert cette 12e édition mettant en transe les spectateur·ices souvent bien plus jeunes que lui. Une scène chauffée à bloc qui a ensuite accueilli Louise Attaque, Les Insus (ex-Telephone), Macklemore, Ryan Lewis... 

2017 : System of a Down pour un nouveau record

Ce cru 2017 avait pour tête d’affiche Radiohead, qui faisait son retour neuf ans après son concert à la Grand'Place. Mais un autre concert a retenu notre attention, celui des métalleux de System of a Down car il a marqué cette édition au complet. Le MSF bat d'ailleurs son record de fréquentation sur trois jours avec 125 000 spectateurs. Un Main Square désormais définitivement installé dans le calendrier des festivals qui comptent en France.

2018 : avec Orelsan la fête n'est jamais finie

Queens of the Stone Age le vendredi et Depeche Mode le samedi, de retour 12 ans après leur première prestation sur la Grand'Place. Mais c’est bien la prestation d’Orelsan, en clôture, qui a marqué le plus. Le Caennais a d'ailleurs été élu à 55% comme LE meilleur concert de cette édition par les lecteur·ices de La Voix du Nord

Orelsan est venu en 2018 et en 2023. ©Archives VDN
Orelsan est venu en 2018 et en 2023. ©Archives VDN

2019 : DJ Snake pour mettre le feu

Personne ne s'en doutait mais en 2019, le Main Square Festival s’apprête à vivre sa dernière édition avant trois ans. Angèle, Christine and The Queens, Macklemore, Ben Harper, Jain ou encore Big Flo & Oli sont au programme d’une édition résolument tournée pop. Mais celui qui a retourné la Citadelle c'est bien le français DJ Snake qui était programmé le même jour que Lizzo qui est l'une des rares stars internationales de cette édition.

Avec le Covid-19 et l'absence de concerts en live, le Main Square propose, en 2020, via sa Main Square TV des concerts enregistrés à la Citadelle comme Skip The Use. En 2021, le Main Square se balade dans des lieux emblématiques de la région comme Marcel et son orchestre à Bollaert.

2022 : Twenty One Pilots au sommet

Place à 2022, le retour du public dans la Citadelle et sur 4 jours. Le Main Square is back même plus que back. 150 000 personnes font le déplacement pour voir Angèle, Sting, Louane mais aussi les Twenty One Pilots qui ont laissé place à une scénographie tout en hauteur avec leur estrade qui atteignait quasi le ciel. Dans la rédac' on s'en souvient encore. 

2023 : Maroon 5 livre ses conseils au public

Les 126 000 places partent en un temps record. Dès la révélation des têtes d’affiche les festivaliers prennent d’assaut la billetterie. Parmi elles, Maroon 5. Adam Levine et ses musiciens transforment la Citadelle d'Arras en une piste de danse géante. On saute, on se déhanche, on tape des mains, on chante, bref, on s'éclate. Et ça ne s'arrêtera pas pendant 1h30. Quelques minutes avant la fin du concert, avant d'interpréter She will be loved, Adam Levine aperçoit une pancarte brandie dans le public indiquant "Nous nous marions demain". L'occasion pour lui de livrer un "conseil gratuit" au futur jeune marié, non sans humour : "Sache qu'elle aura toujours raison ! Même quand elle aura tort, elle aura raison !" Si même Adam le dit...

Et voilà, notre flashback s'arrête là. Maintenant on a hâte de découvrir cette édition 2024 qui ne manquera pas de marquer les esprits à l'occasion de ses 20 ans. Rendez-vous dès demain à Arras. Pour info, le pass trois jours (5, 6 et 7 juillet) est épuisé mais il reste des billets jour à 69€ l'unité pour les 4 jours et aussi des pass quatre jours (4, 5, 6, 7 juillet) : 215 € et pass deux jours : 120€. Plus d’infos sur le site du Main Square Festival
Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Le Jardin Électronique va cacher un ticket d'or dans Lille ce dimanche 21 juillet

Lola Pierkot, 2 min de lecture
17 juil. 2024 WTF Festival


Il reste des places pour le Touquet Music Beach Festival

Margot Hoornaert, 1 min de lecture
15 juil. 2024 Festival


L'Open Air du Forest est de retour ce dimanche 21 juillet à Bondues

Sarah Ciampa, 2 min de lecture
15 juil. 2024 Festival


article écrit
par Mathilde Dolinger

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Foodporn

Bars

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact