Accueil  >  Vert et Solidaire  >  C'est green

Une Lilloise s'apprête à fabriquer le premier tissu upcyclé à partir de collants usés

Marie Da Silva 2 min de lecture
05 nov. 2020, C'est green

Partager cet article

Partager cet article

Voilà deux ans qu'Hélène, lilloise d'origine expatriée dans la capitale, s'est lancée la mission de fabriquer des accessoires à partir de collants recyclés. Le projet connaît aujourd'hui un gros coup de boost puisque l'entrepreuneuse souhaite désormais créer Slowtex, le premier tissu made in France fait de collants usés. Elle nous explique tout.

Les vrais se souviennent de notre première rencontre avec Hélène, tête pensante de Povera Slowdesign. C'était il y a un an tout pile. À l'époque déjà, elle nous racontait que 104 millions de collants sont jetés chaque année en France. Elle poursuit aujourd'hui et explique que "parmi tous les vêtements, la paire de collants est l'article qui a l'obsolescence programmée la plus rapide en plus de n'avoir aucune solution de fin de vie."

Pour contrer le phénomène, cette designer mode de formation a donc lancé Povera Slowdesign, une marque qui s'amuse à surcycler vos vieux collants effilés pour en faire bijoux et accessoires. Après deux ans de service, Hélène voit plus loin et souhaite développer le Slowtex, un tout nouveau textile fait de collants usés. Plutôt bien pensé, non ?

Le Slowtex, quésako ?

"C’est tout simplement un tissu qui sera fait à partir de collants", s'amuse Hélène. Ce terme, inventé et déposé par Hélène, est la contraction de "slow" (clin d’œil oblige au nom de sa marque et au concept de "slow-fashion") et "tex" de... "textile". Vous l'aurez compris, le Slowtex est bel et bien un nouveau tissu entièrement upcyclé et innovant qui permettra de réaliser un petit paquet de créations bien chouettes (vêtements, accessoires mais aussi mobilier déco).

Pour en arriver là, Hélène a lancé une campagne de financement participatif. Le premier objectif de 5 000 € a été atteint en 15 jours. Maintenant, l'idée est d'atteindre les 7 500 € de dons afin de permettre au Slowtex d'être certifié auprès d’une entreprise spécialisée dans le polyamide (A.K.A. la matière dont sont faits les collants). Grâce à ça, la commercialisation du Slowtex deviendrait possible. Alors, à vos dons.

En plus, des contreparties bien chouettes vous attendent : colliers, bandeaux, boucles d'oreilles et autres joyeusetés. On nous murmure dans l'oreillette que de nouvelles contreparties spéciales Noël devraient bientôt débarquer sur le site de KissKissBankBank.

On vous quitte en vous rappelant que vous pouvez encore et toujours déposer vos collants abîmés dans plusieurs boutiques lilloises. Rendez-vous chez SlowMod, Oxfam, Les Récoupettes ou encore à Greendy Pact. Des bornes de collecte vous y attendent.

Pour participer à la campagne de financement participatif d'Hélène, ça se passe par ici. Pour faire le plein d'accessoires upcyclés, c'est par . Et pour suivre l'actu de Povera Slowdesign, on vous donne rendez-vous sur Facebook ou Instagram.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


Un atelier de réparation de vêtements éphémère débarque à Lille dès ce samedi

Lola Pierkot, 1 min de lecture
16 avr. 2024 C'est green Staïle


L'appli Wepost permet de réduire le prix de vos billets de train en livrant des colis

Aurore Garot, 3 min de lecture
10 avr. 2024 Transports C'est green


Ce week-end, la vente vintage XXL de Troc.com revient à 10 minutes de Lille

Aurore Garot, 2 min de lecture
09 avr. 2024 Staïle C'est green


article écrit
par Marie Da Silva

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact