Accueil  >  Culturons-nous

Cet été, une expo éphémère investit le Couvent-Roubaix avant sa rénovation

Louis Dubar 2 min de lecture
10 août 2021, Culturons-nous

Partager cet article

Partager cet article

Nouvelle étape dans la transformation du couvent de La Visitation à l'Hommelet. Après l'ouverture au public début juillet en mode guinguette, place à une expo collaborative d'artistes d'art urbain et contemporain. C'est l'occasion de s'en mettre plein les mirettes gratuitement avant que le lieu ne repasse en mode travaux.

On vous en parlait il y a quelques semaines. Début juillet, le Couvent-Roubaix a accueilli ses premiers visiteurs dans le cadre du festival "Pile au RDV" avec une guinguette éphémère au bord du canal. Au même moment à l'intérieur des murs en briques rouges, une quarantaine de peintres, de plasticiens·nes, de céramistes, de graffeur·euse·s ont investi l'ancien couvent pour mener une expérience artistique insolite : ils y ont créé une exposition collaborative pour décorer les murs et les pièces entourant le cloître.

De quoi redonner un peu d'amour et de cachet à ce bâtiment emblématique de la ville progressivement délaissé, abandonné et vandalisé depuis le départ des nonnes en 1975.

Occuper l'espace ensemble

Certain·e·s sont venu·e·s de Roubaix, de la métropole mais aussi de Belgique et même de Russie. Seul maître-mot de cette expérience : la coopération entre artistes. "Je leur ai dit : fédérez-vous, explique Julie Antoine, directrice artistique du Couvent-Roubaix. Ils sont tous sortis de leur zone de confort pour travailler ensemble".

Exemple de cette cogestion de l'espace : l'un des quatre murs du cloître obéit à un code couleur précis. Les artistes travaillant sur ce mur se sont tous et toutes plié·e·s à cette règle du jeu. Le rendu final des copains du collectif l'Alternateur est tout simplement bluffant : du portrait de La Jeune Fille à la Perle revisité à la bombe de peinture au portrait géant de Mr VOul, on en reste bouche bée.

Il y a d'autres pépites artistiques à dévorer du regard comme l'anamorphose réalisé par ROOBEY dans l'un des quatre coins du cloitre. On ne vous en dit pas plus mais y a de quoi s'en mettre pleins les mirettes et prendre une bonne dose de culture urbaine avant la rentrée. Car vous pouvez allez voir ça de vos propres yeux (et gratuitement) sur place : depuis le vernissage du 11 juillet, l'expo se visite chaque samedi aprem cet été.

En septembre, après un ultime baroud d'honneur lors des Journées du patrimoine (le week-end du 18), le Couvent devra fermer ses portes pour quelques mois de travaux avant une réouverture prévue pour juin 2022. Quelques œuvres d'art de cette exposition survivront peut être à la dure loi des travaux, "mais c'est sûr à la réouverture, on rappellera tout le monde", promet Julie.

Pour rappel, le Couvent se situe à Roubaix, près du canal au 128 boulevard de Strasbourg et l'expo est ouverte au public gratuitement chaque samedi de 13 heures à 18 heures. Pour ne rien louper de l'actu du Couvent, on vous laisse leurs comptes Insta et Facebook.

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


La librairie Godon déstocke ses livres anciens à moitié prix dans le Vieux-Lille

Aurore Garot, 1 min de lecture
13 avr. 2024 Culturons-nous


Le festival de BD Au temps Buller revient ce week-end à Lambersart

Aurore Garot, 3 min de lecture
09 avr. 2024 Festival Culturons-nous


Le théâtre du Nord fait son dernier aftershow de la saison en mode italo-disco

Aurore Garot, 2 min de lecture
19 mars 2024 Night Night Culturons-nous


article écrit
par Louis Dubar

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact