Accueil  >  Culturons-nous

L'Atomium vous plonge dans un univers hypnotisant de sons et lumières

Mathilde Dolinger 3 min de lecture
22 mars 2023, Culturons-nous

Partager cet article

Partager cet article

Article
en partenariat

Le ou la client·e commande un article mais n’a pas de droit de regard sur la publication avant parution. C’est nous qui produisons le contenu pour en contrôler la qualité, le ton et l’éthique.

Pour en savoir plus, c'est ici

Pour sa nouvelle saison culturelle dédiée aux arts numériques, le monument historique de Bruxelles a donné carte blanche au collectif d'artistes Visual System pour créer deux expériences immersives en sons et lumières : Restart et Central. C'est beau, poétique, relaxant, hypnotisant, bref c'est incroyable. À découvrir jusqu'au 24 septembre.

À chaque fois qu'on va faire un tour à l'Atomium de Bruxelles, on repart des étoiles plein les yeux. Déjà parce que ce monument historique est tout simplement impressionnant (une alliance d'atomes géants en fer, ça en jette dans le paysage). Ensuite parce que son histoire est franchement cool. "En 1958, il fallait être un peu barré pour faire ce monument, s'amuse Julie, la directrice du lieu, en référence au créateur André Waterkeyn.

Ode aux arts numériques

La dernière raison, c'est que le lieu se réinvente chaque année grâce à des installations artistiques et immersives. "À l'époque, l'Atomium était un geste fou qui se voulait tourné vers le futur, raconte Julie. Alors on se demande toujours ce qu'on pourrait programmer qui soit dans le respect de cet ADN. On ne veut pas qu'il soit juste un objet nostalgique et décoratif, mais plutôt un lieu qui traite de ce qui se fait aujourd'hui en culture et en innovation technologique."

Et quoi de mieux que les arts numériques pour répondre à ces valeurs. C'est pour ça que l'Atomium a fait appel au collectif français Visual System pour créer deux nouvelles installations cognitives et immersives : Restart que vous pouvez voir jusqu'au 24 septembre et Central qui restera une fois l'expo terminée.

"Avec Restart, on voulait représenter et mettre en valeur la machine qu'est l'Atomium et imaginer quelles émotions elle pouvait avoir, explique Ambroise, l'un des artistes du collectif. En proposant une narration abstraite de lumières (avec des LED), de musiques composées par Thomas Vaquié, de couleurs et de mouvements." C'est aussi la perspective d'un nouveau départ, un "reboot de la conscience", après une période de covid qui a bouleversé le monde.

Une expérience sensorielle

Résultat, c'est plus qu'une simple installation, c'est carrément une expérience sensorielle que vivent les visiteur·ses grâce à cette symbiose entre la lumière et le son, qui fusionnent avec la structure du monument. "On s'est inspiré de la maxime du compositeur John Cage qui disait : laisser voir la musique et entendre la lumière", ajoute Ambroise. Et pour ajouter une touche à votre expérience contemplative, le collectif a également demandé à des menuisiers de fabriquer des bancs en bois tout autour.

L'expérience commence dès la montée dans le tunnel d'escalators qui mène à la première sphère "réaménagée", jusqu'à la sphère centrale où se trouve...Central (on n'a pas besoin de vous expliquer son nom du coup). Là, on peut dire que toutes les énergies convergent, grâce à des anneaux lumineux concentriques.

Pour résumer, c'est poétique, relaxant, hypnotisant, sublime, mais le mieux, c'est de le découvrir par soi-même. Surtout que l'Atomium réserve quelques surprises tout au long de sa saison culturelle (on vous en dira plus bientôt).

Côté tarifs ?

Pour voir ça, il suffit de prendre un billet d'entrée à 16€ en tarif normal, 8,50€ si vous êtes étudiant·e. En plus des deux installations, ce ticket vous permet de faire un tour dans la partie histoire de l'Atomium et de voir l'œuvre View from my Window de Barbara Duriau (qui vaut aussi le détour).

Pour voir Restart et Central, direction l'Atomium de Bruxelles jusqu'au 24 septembre, tous les jours de 10h à 17h30 (dernière entrée). Pour vous y rendre, vous pouvez prendre le TGV (30 minutes) et la ligne 6, arrêt Heysel/Heizel (15 minutes). Plus d'infos sur le site de l'Atomium, Facebook, Instagram et Tik Tok.

Article sponsorisé @Atomium

Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


La Piscine de Roubaix dévoile ses expos du printemps

Aurore Garot, 3 min de lecture
16 fév. 2024 Plein les yeux Culturons-nous


Le musée du LaM va fermer dès l'automne pour un an de travaux

Margot Hoornaert, 2 min de lecture
13 fév. 2024 Culturons-nous


Jeudi prochain, assistez à une répétition commentée de l'ONL

Margot Hoornaert, 1 min de lecture
09 fév. 2024 Culturons-nous


article écrit
par Mathilde Dolinger

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact