Accueil  >  Bouffe & Godet(s)  >  Foodporn

Les foodtrucks sont de retour sur un parking privé à Euratech'

Margot Hoornaert 3 min de lecture
04 déc. 2023, FoodpornDans la rue

Partager cet article

Partager cet article

Infos
pratiques

📍 Nouvelle adresse pour les foodtrucks :  2 Rue Hegel Quater à Lille.
Souvenez-vous, depuis début octobre, les foodtrucks n'avaient plus le droit de s'installer sur le parvis d'Euratech. Une décision prise par la mairie après une demande d'un groupe de restaurateur·rices du coin qui dénonçaient une "concurrence déloyale". Depuis quelques jours, une entreprise privée du même quartier les accueille gratuitement sur son parking. On fait le point sur la situation et le bras de fer avec la Ville.
Pour comprendre la saga foodtrucks, il faut se remémorer les faits. Tout commence il y a de longs mois : "Les restaurateurs d'Euratechnologies nous ont fait un signalement à l'été 2022 pour nous faire part de la difficulté de leur situation. Cela notamment parce qu'ils font face à une augmentation des prix du loyer mensuel qui s'élève souvent à plusieurs milliers d'euros, là où en comparaison les foodtrucks versent beaucoup moins : 2700€ de redevance à l'année", nous expliquait en septembre dernier Arnaud Deslandes, adjoint au maire en charge du commerce.

Conclusion : la Ville avait décidé de ne plus accueillir les foodtrucks sur le parvis à partir d'octobre 2023. "On se donne une année, si on voit que cela ne sert à rien pour les restaurateurs et que leur chiffre ne remonte pas significativement, on réexaminera la question pour l'été 2024", affirmait à l'époque Arnaud Deslandes. Sauf que cette décision a fait grincer beaucoup de dents, au point qu'une pétition en ligne a récolté plus de 4 000 signatures.  

Foodtrucks à deux pas des quais


Et c'est là qu'intervient Sencrop. "Quand j'ai appris que les foodtrucks ne pouvaient plus vendre sur le parvis, je me suis dis que c'était une cata aussi pour cette zone qui au moins elle a d'offre, au moins elle est attractive, explique Guillaume, salarié de l'entreprise située au 2 Rue Hegel Quater. Du coup, on a décidé de les contacter sur les réseaux sociaux pour leur proposer de les accueillir, on leur a dit qu'ils pouvaient se brancher sur notre parking autant de temps qu'ils le voudraient. Par contre on n'a pas la place pour les avoir à deux par jour comme c'était le cas quand ils étaient sur le parvis, ici c'est un seul à la fois." 
L'entreprise Sencrop se situe à 3 minutes à pied d'Euratech'.
L'entreprise Sencrop se situe à 3 minutes à pied d'Euratech'.
Moins de place, emplacement beaucoup moins visible, mais grand soulagement quand même. Pour les gérant·es des foodtrucks d'abord : "On est sauvés parce que grâce à Sencrop et au bouche-à-oreille, on a retrouvé plus de 80% de notre clientèle, affirme Delphine, du Thaiger. On n'a peut-être pas de loyer fixe à payer pour le camion mais on fait tout maison et on paie le loyer de nos cuisines."

Consolation aussi pour les habitué·es qui venaient régulièrement chercher leur repas le midi. "Nous en tant que clients on n'a pas envie ou pas toujours le temps ou les moyens d'aller au resto tous les jours", assène Maxime, qui bosse à Euratech'.

Et du coup ?

On a demandé à la mairie si la pétition et le fait que les foodtrucks soient de retour ailleurs changeaient quelque chose à la décision d'attendre un an avant de peut-être les laisser revenir sur le parvis, mais pour l'instant nous sommes restés sans réponse. Affaire à suivre donc de ce côté-là.
 
Sinon on a poussé la porte d'un restaurant du coin, le Alexens (situé au 175 Avenue de Bretagne) histoire d'avoir l'avis d'Alexandre, le gérant, et voilà sa réponse : "Je comprends la problématique de mes confrères, surtout ceux qui font de la petite restauration car ce sont eux qui sont concurrencés par les foodtrucks. Mais à titre personnel je suis défavorable à leur départ, c’est une offre alternative à l’offre de restauration plus classique comme la mienne et les travailleurs ne peuvent pas se poser 1h30 à table au resto tous les midis.

Le mot de la fin ? Disons que pour le moment rien n'est encore terminé justement, mais on vous tiendra bien sûr au courant.
Vozer Vozer

À lire aussi, c’est tout frais !


On a (enfin) la date d'ouverture de Chaud Bouillon à Fives Cails

Aurore Garot, 2 min de lecture
23 fév. 2024 Foodporn On sort ?, Vert et Solidaire, C'est green


Kitchen Market : qu'est-ce qu'on y mange en ce moment ?

Lola Pierkot, 6 min de lecture
20 fév. 2024 Bouffe & Godet(s) Foodporn


10 restos de Lille proposent des belles réductions sur leurs plats jusqu'à fin mars

Aurore Garot, 1 min de lecture
17 fév. 2024 Foodporn


article écrit
par Margot Hoornaert

Vozer Vozer

À la une de Vozer

Menu
La vie quot'

Chiant mais important

Transports

Staïle

Voyage voyage

Faits divers

Dans la rue

Bouffe & Godet(s)

Brasseries

Bars

Foodporn

Culturons-nous

Plein les yeux

Street Art

Flashback

Geek

On sort ?

Night Night

Festival

Braderie

WTF

Vert et Solidaire

Solidarité

C'est green

Sueur

Jeux Olympiques

et aussi

Comment ça marche, Vozer ?

La carte ultime de Lille

Qui sommes-t-on ?

Faire de la pub avec nous

Ça mérite un sujet Vozer

Faire un stage chez nous

"Flashback" : le livre

Contact